32 C
Lomé
25 janvier 2021
Le Nouveau Reporter

L’affaire qui oppose Firmin Teko Agbo et la Radio Metropolys à Jean-Pierre Fabre a connu son dénouement

Firmin Teko Agbo et la Radio Metropolys sont enfin lavés de tout soupçon. L’affaire judiciaire qui les opposait à Jean-Pierre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a connu son verdict.

Le journaliste Firmin Teko Agbo et la Radio Metropolys sont jugés « non coupables » dans l’affaire qui les opposait à Jean-Pierre Fabre.

« Nos confrères sont reconnus non coupables des faits de diffusion de fausses nouvelles, diffamation, complicité de diffusion de fausses nouvelles et complicité de diffamation à eux respectivement reprochés », a déclaré Henri Assogbavi, l’administrateur de la Radio Metropolys et qui a été aux côtés de Firmin Teko Agbo au cours du procès.

« Qu’est-ce que je suis trop content ! Nos admirations à Me Toussaint Adigbo, avocat de la défense qui a abattu un excellent boulot. Et félicitations à nos confrères ! », s’est réjoui Henri Assogbavi.

Firmin Teko Agbo et la Radio Metropolys étaient convoqués au Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé suite à une intervention du journaliste dans une émission de ladite radio. Dans l’émission, le chroniqueur politique a repris des propos tenus par Abass Kaboua lors d’une conférence de presse selon lesquels « c’est Faure Gnassingbé qui a  trouvé du travail à Gaelle-Audré Fabre, la fille de Jean-Pierre à la Banque ouest africaine de développement (BOAD) ». L’ex chef de file de l’opposition togolaise avait qualifié les propos repris par Firmin Teko Agbo de « mensongers ».