24.1 C
Lomé
17 août 2022
Le Nouveau Reporter

L’Anadeb n’abandonnera pas son projet de restaurant communautaire

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) a procédé, samedi 11 avril 2020, au partage des vivres aux personnes vulnérables dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Restaurants communautaires » lancé le 25 décembre 2019. En cette période de pandémie du coronavirus, il est question de protéger ces personnes contre la faim dans le respect des mesures préventives contre le coronavirus.

Ainsi, six (06) sous-sites ont été créés dans chaque zone pour éviter des attroupements, comme c’est le cas dans la zone Adakpamé.

« Les bénéficiaires sont des personnes vulnérables, et en cette période de pandémie au Togo, on ne peut pas rester les bras croisés. C’est pour cela que nous avons continué les réflexions en interne avec les autres acteurs, pour s’accorder sur la manière de poursuivre l’activité surtout qu’elle est adressée aux vulnérables. Donc leur donner à manger les aidera à respecter les mesures barrières, celles d’éviter les sorties ».

« Avec la pandémie de coronavirus et les mesures barrières prises par le gouvernement, nous avons été obligés de retarder cette phase afin de revoir l’approche de distribution. Avant, nous faisions les distributions sur les 13 grands sites ; on y organisait la distribution des vivres, et se faisait après le repas chaud. Mais cette fois-ci, pour respecter les mesures barrières, le repas chaud a été suspendu et c’est les vivres qui sont donnés pour un mois. Donc chaque bénéficiaire a au moins, deux mesures de maïs, deux mesures de riz, deux mesures de gari et un litre d’huile pour tenir durant un mois », a expliqué Mazalo Katanga, directrice de l’Anadeb.

Cette distribution était aussi propice à la sensibilisation sur les mesures de prévention ainsi que sur le programme « Novissi ».

Crédit photo : Togo Matin