Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

L’ancien PM britannique Boris Johnson reconnaît avoir commis des erreurs lors de la pandémie de COVID-19

Date:

L’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson a reconnu mercredi avoir commis des erreurs pendant la pandémie de COVID-19 et a dit être “profondément désolé” ; en revanche, il a insisté sur le fait que ces erreurs étaient inévitables. 

  “Je peux dire que je comprends les sentiments des victimes et de leurs familles, et je suis profondément désolé pour la douleur, la perte et la souffrance de ces victimes et de leurs familles”, a dit M. Johnson alors qu’il entamait deux jours d’interrogatoire par des avocats dans le cadre d’une audition menée par un juge sur sa gestion de la pandémie lorsqu’il était Premier ministre.  

“Inévitablement, en essayant de gérer une pandémie très, très difficile dans laquelle nous devions équilibrer des préjudices épouvantables de part et d’autre de la décision, nous avons pu commettre des erreurs”, a-t-il dit. “Inévitablement, nous nous sommes trompés sur certains points. Je pense que nous avons fait de notre mieux à l’époque”, a affirmé l’ancien Premier ministre.  

M. Johnson a été contraint de démissionner à la mi-2022, après que le soutien dont il bénéficiait s’est évaporé à la suite du scandale du “partygate”. Il a été condamné à une amende par la police pour avoir assisté à une fête en 2020 pendant le confinement du pays par la COVID-19, devenant ainsi le premier chef du gouvernement britannique en exercice à enfreindre la loi. Les révélations le montrant, lui et ses collaborateurs, en train de se délecter lors de soirées arrosées en 2020 et 2021 à Downing Street, ont exaspéré l’opinion publique britannique. 

La COVID-19 a tué plus de 230.000 personnes au Royaume-Uni, soit l’un des bilans les plus lourds d’Europe.   L’enquête sur la COVID-19 est présidée par la baronne Heather Hallett, ancienne juge de la Cour d’appel. L’enquête est divisée en quatre domaines : la résilience et la préparation ; la prise de décision et la gouvernance politique au Royaume-Uni ; l’impact de la COVID-19 sur les systèmes de soins de santé ; les vaccins, les thérapies et les traitements antiviraux.  

Mme Hallett a déclaré avoir l’intention de publier le rapport sur le premier domaine de travail d’ici le début de l’été 2024. Fin

   Xinhua

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société