23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Le coronavirus engendre une crise de liquidité dans les microfinances

A l’état actuel des choses, le virus corona constitue une épine sous le pied de l’économie mondiale. Pour renforcer la lutte et mettre hors d’état de nuire la pandémie, les gouvernants ont décrété des mesures qui contraignent, d’une manière ou d’une autre, les populations à suspendre leurs activités. Le moment sied pour l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés (APSFD) de revenir sur les conséquences du covid-19 sur les institutions de microfinance et de formuler des propositions de sortie de crise.

L’APSFD-Togo met dans la liste des dommages occasionnés par le covid-19, les « retraits massifs ainsi que le ralentissement des opérations de dépôts (tontine en l’occurrence) et des remboursements », la « quasi-absence des demandes de crédit et autres opérations des Services financiers décentralisés (SDF) ainsi que  la dégradation du portefeuille et impacts négatifs de certains sur le résultat de l’exercice », « les difficultés de gestion de la trésorerie », la gestion difficile du portefeuille de crédit, la demande d’arrêt des intérêts sur les crédits par certains clients, le risque pour les institutions de faire face aux charges de fonctionnement, la baisse des produits financiers et autres produits etc.» peut-on lire sur togobulletin.net.

Que faire ?

Comme solutions, les membres de l’APSFD conseillent de sensibiliser les « membres/clients, sur le covid-19, le ralentissement des demandes de crédit, la négociation auprès de la Bceao d’une ligne de crédit au profit des SFD (à l’instar des banques et institutions financières) au taux d’entrée bonifié, le suivi rigoureux des mesures de prévention édictées par le gouvernement, le suivi de la bonne capacité financière et d’une trésorerie suffisante au niveau des SFD, la négociation auprès des partenaires financiers au besoin des reports d’échéances et la proscription des opérations à haut risque (tontine, recouvrement, etc.) »

Dans la foulée, l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Togo a réaménagé les horaires de travail depuis jeudi 02 avril. Dorénavant, « l’ouverture est prévue pour 07h30 et la clôture à 14h00 ». Ces horaires seront ajustés en tenant compte de l’évolution de la situation.