Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Le Ghana annonce des mesures fiscales incitatives pour le cinéma

Date:

Selon l’acteur et politicien ghanéen John Dumelo, le cinéma de son pays peine à suivre la digitalisation bien qu’il soit le deuxième producteur de films en Afrique.

Le Ghana va prendre une série de mesures incitatives pour les productions cinématographiques, dont un abattement fiscal de 20 pour cent, a annoncé le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, lors de son discours sur l’état de la Nation. Ces mesures comprendront, en outre, des incitations en matière d’impôt sur le revenu et de TVA, des exonérations de droits d’importation sur le matériel de production cinématographique et des allègements en matière de financement des films.

Un régime fiscal « favorable » aux productions cinématographiques « stratégiques » est en cours d’élaboration par le gouvernement, a indiqué le président ghanéen. « Il devrait fournir une autre raison tangible pour le choix du Ghana comme pays de production cinématographique », a-t-il ajouté. Le gouvernement, par l’intermédiaire de la National Film Authority (NFA), a-t-il souligné, s’est engagé à soutenir la production de contenus et de films de classe mondiale, ainsi qu’à accroître l’infrastructure cinématographique au Ghana et sur le continent.

Ces dispositions vont « renforcer la position du Ghana au sein de l’écosystème cinématographique mondial, amplifier son attractivité pour les cinéastes et consolider son statut de puissance cinématographique sur la scène internationale », a indiqué la PDG de la NFA, Juliet Asante. Au cours des trois dernières années, la NFA, l’agence publique du cinéma ghanéen créée en 2016, affirme avoir entrepris des initiatives visant à positionner le Ghana en tant que « première destination de tournage et plaque tournante du contenu en Afrique », ainsi qu’à développer le marché du film. Avant la création de la NFA, c’est le ministère de l’Information qui était chargé de certaines tâches de réglementation, avec l’aide de l’Association des producteurs de films du Ghana. Une loi, adoptée en 2016, fournit depuis le cadre juridique pour le développement et la réglementation du cinéma ghanéen.

dpa

Lire aussi : Le Fowler Museum rend des objets d’art au Royaume Asante du Ghana

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société