25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Le gouvernement togolais réagit face à la flambée des prix des produits de première nécessité

Depuis le début de la crise sanitaire due à la pandémie de coronavirus, les prix des produits de première nécessité et des matériels de protection contre le covid-19 ont connu une augmentation. Cette situation inquiète les autorités togolaises qui n’ont pas tardé à réagir. Dans un décret pris, mardi 05 mai 2020, le ministère du Commerce a réajusté les prix de ces produits de première nécessité.

« Les prix qui sont fixés sont des prix plafonds. Il n’est pas question de dépasser ces prix. Pour le riz 5% brisure thaïlandais, le sac de 50 kg est fixé à 18 500 FCFA. Le riz 25% brisure pakistanais, le sac de 50 kg est de 17 200 FCFA. Donc personne ne peut dépasser ces prix. Il en est de même pour le sucre en poudre où le sac de 50 kg est fixé à 16 000 FCFA. Pour les matériels de protection, le gel hydro alcoolique par exemple, le volume inférieur ou égal à 100 ml, le prix est de 500 FCFA. S’agissant des masques de protection, nous avons deux types de masque. Le prix unitaire des masques à usage multiple est fixé à 200 FCFA, et le masque de protection à usage unique est fixé à 100 FCFA. Il faut que les opérateurs économiques respectent ces dispositions. C’est pour favoriser la consommation des produits en ces périodes difficiles », rappelle Claude Talime ABE, Directeur du Commerce intérieur et de la concurrence, propos publiés par nos confrères afreepress.info.

Par ailleurs, Claude Talime ABE rappelle aussi aux populations que des amendes sont prévues pour les contrevenants.

Crédit photo : Republic of Togo