26.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

« Le Togo a fait beaucoup de progrès dans le contexte du programme du FMI », selon Dr Sampawende Jules Tapsoba

Le Fonds monétaire international (FMI) met en œuvre un certain nombre de programmes pour accompagner les pays membres dont le Togo. Dans une interview accordée à Togo Matin, Dr. Sampawende Jules Tapsoba, représentant-résident du FMI au Togo retrace les différents progrès du pays dans le cadre du programme de Facilité élargie de crédit (Fec).

 « Le Togo a fait beaucoup de progrès dans le contexte du programme du FMI. Au niveau budgétaire, la dette est passée de 81% fin 2016 à 69,1% actuellement en terme de dette publique y compris la dette des sociétés d’Etat. Avant le coronavirus, nous prévoyions 67%, mais le coronavirus a des implications de déficit budgétaire et nous sommes à 69%. C’est le premier acquis, des finances publiques plus assainies », a mentionné Dr. Sampawende Jules Tapsoba dans l’interview.

« Le deuxième succès est au niveau des réformes budgétaires. Il y a plusieurs dimensions. Par exemple en ce qui concerne la recette, nous avons aidé les autorités togolaises à augmenter le niveau de recette. Nous avons touché par exemple les exonérations qui ont beaucoup diminué. Elles sont passées de 4,3% du PIB à 2,3 % du PIB, soit une réduction d’environ 2%. Ce qui veut dire qu’on a réduit les exonérations d’environ 60 milliards en moyenne. Nous avons aussi augmenté les paiements d’arriérés des grandes entreprises et des moyennes entreprises vis-à-vis de l’OTR c’est-à-dire que nous avons amélioré la performance des entreprises qui n’arrivaient pas à payer la recette publique. Aujourd’hui, nous sommes passés d’un taux de recouvrement de 66% à 71% pour les grandes entreprises, de 48% à 72% pour les moyennes entreprises », a-t-il ajouté.

Dr. Sampawende Jules Tapsoba est par ailleurs revenu sur la pandémie de coronavirus. Selon lui la pandémie est un risque pour l’économie togolaise. Mais eu égard des réponses qui sont en train d’être apportées, il pense que le Togo arrivera à juguler la maladie.