Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Le Togo devient observateur permanent de l’Organisation des Etats américains

Date:

La diplomatie togolaise vient d’ajouter une nouvelle étoile à sa couronne. Après son adhésion au Commonwealth, le Togo adhère à l’OEA ou l’Organisation des Etats américains. Cette adhésion s’est concrétisée, ce vendredi 26 janvier 2024 par la présentation des lettres de créances de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Togo aux Etats-Unis d’Amérique, Frédéric Edem Hegbe, à Luis Almagro, secrétaire général de l’organisation américaine.

Les modalités de la future coopération entre le Togo et l’organisation américaine, ainsi que les secteurs prioritaires de partenariat, ont au cœur des échanges entre les deux personnalités.

Jouant un rôle clé dans le développement économique et social, l’OEA met en place des programmes et des projets visant à réduire la pauvreté, à améliorer l’éducation, à renforcer la santé publique, à promouvoir le commerce et l’investissement, ainsi qu’à résoudre les conflits. En ce qui concerne le champ d’action de l’OEA, l’Ambassadeur Frédéric Edem Hegbe a relevé la similitude qui se trouve entre la Feuille de route gouvernementale du Togo et les statuts de l’OEA.

En partageant les opportunités d’investissement au Togo, le diplomate togolais a présenté les secteurs stratégiques sur lesquels repose l’économie nationale. Il s’agit notamment de l’agriculture, les mines et le commerce régional. Passerelle de communication naturelle entre l’océan et les pays du Sahel, le Togo a une « configuration géographique » profitable, selon Frédéric Edem Hegbe.  Avec son port en eau profonde qui joue un rôle de transit essentiel dans la sous-région, le diplomate relève l’intérêt du Togo à entrevoir d’éventuel partenariat avec les pays de l’OAE.

En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, « notre pays s’est inscrit dans une approche régionale et multilatérale de la coopération militaire, convaincu que la mutualisation de nos efforts est fondamentale pour endiguer ces deux phénomènes », a ajouté le diplomate plénipotentiaire. Il a donc évoqué les initiatives portées par le président de la République, Faure Gnassingbé pour venir à bout de ce fléau.

Le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro a exprimé au nom de l’ensemble des Etats membres, sa fierté d’accueillir le Togo au sein de l’organisation en tant qu’Etat Observateur Permanent. Devant les énormes potentialités dont dispose le Togo, Luis Almagro se dit disponible et prêt à coopérer avec le Togo dans les domaines sécuritaires et économiques. Pour un renforcement de la coopération bilatérale, le Togo a invité le secrétaire général de l’OEA à une visite de travail et de prospection à Lomé.

Créée en 1948, l’OEA est composée de 35 États membres du continent américain. Elle est un acteur clé de la diplomatie et de la coopération en Amérique. L’adhésion du Togo à cette organisation traduit la volonté de l’exécutif togolais de diversifier ses partenaires. Elle est le reflet de la teneur de la diplomatie étrangère du Togo et permet ainsi d’accroître l’influence du pays bien au-delà de ses frontières.

Lire aussi : Togo – USA : économie et sécurité maritimes, coopération militaire au menu des échanges entre Faure Gnassingbé et le patron d’AFRICOM

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société