28 C
Lomé
28 février 2021
Le Nouveau Reporter

Le Togo met le déploiement de la fibre optique au cœur de l’aménagement du territoire

Le Togo se taille le part géant de devenir un hub digital. Le gouvernement togolais vient de rendre obligatoire le déploiement de la fibre optique partout dans le pays lors des travaux de génie civil. Par cette décision, le pays devient le tout premier pays africain à penser un tel déploiement innovant de la fibre optique, rapporte le cio-mag.

Le confrère précise que c’est une décision prise par décret n°2020-116/PR du 23 décembre 2020 portant sur le déploiement national de réseaux de communications électroniques en fibre optique, l’obligation est faite à tous maîtres d’œuvre de déployer systématiquement la fibre optique lors de tous les nouveaux chantiers de génie civil. C’est une décision fondamentale dans la réalisation de l’ambition du gouvernement de faire du Togo un pôle d’excellence, un hub logistique d’affaires et du digital. Le gouvernement reste ainsi dans une cohérence d’action, en accord avec sa stratégie globale de développement avec le numérique comme un pilier central. Une vision que se charge de réaliser le ministère en charge du numérique.

Pour le Ministre de l’Economie Numérique et de la Transformation Digitale, Cina Lawson « Nous nous réjouissons de l’adoption de ce décret qui vient faciliter l’aménagement numérique du territoire. En effet, la mise en œuvre de la feuille de route du gouvernement qui place le digital au cœur du développement de notre pays, nécessite de généraliser l’accès Internet à très haut-débit et d’améliorer la qualité de service des réseaux mobiles. Il est donc plus que jamais urgent de réduire les coûts de déploiement et d’accélérer l’extension du réseau de fibre optique ».

Pour le Togo, il s’agit de démocratiser l’accès au numérique partout sur son territoire. Concrètement, la décision du gouvernement portant sur l’obligation du déploiement systématique de la fibre contribuera à booster l’économie numérique. Il fera du Togo, à l’horizon 2025, le pays le mieux couvert par la fibre sur le continent, notamment en Afrique de l’Ouest. Ainsi donc, plus aucun grand chantier ne devrait être exécuté au Togo sans un déploiement de la fibre. Les maîtres d’œuvre ont le devoir de mettre à la disposition de la Société d’Infrastructures Numériques (SIN) une cartographie du tracé des câbles de fibre optique déployés. Société patrimoniale détenue à 100% par l’Etat et créée par le décret n°2016-166/PR du 24 novembre 2016, elle dispose le droit d’accès à ces infrastructures. Pour sa part, le gouvernement s’est engagé à connecter les infrastructures publiques existantes.

La source précise que les opérateurs de réseaux de communications électroniques ont aussi un rôle à jouer. Ils ont été invités à raccorder leurs tours téléphoniques aux réseaux de fibre optique à proximité de leurs installations. De fait, les services des réseaux mobiles seront nettement améliorés dont le débit des réseaux d’internet mobile, surtout dans les coins reculés.
Le Togo pense à son développement durable soutenu par le numérique. C’est donc dire que le déploiement de la fibre optique rendu obligatoire a des enjeux transversaux. Eau, électricité, énergie…la transformation structurelle de tous les domaines vitaux du pays passe par la digitalisation pour plus d’efficacité, note le confrère.

Le Ministre en charge de l’Energie et des Mines, Mila Aziablé précise pour sa part que « la présence de la fibre optique avec une bonne granularité va favoriser la digitalisation du réseau électrique et donc améliorer la qualité de service ». Son homologue de l’Eau, Bolodja Tiem estime pour sa part « noble l’objectif d’apporter en même temps que l’eau, l’internet très haut débit aux populations ».

Et celle en charge des Travaux publics de conclure : « le coût minimal de déploiement de la fibre optique lors de travaux de construction de route est minimal. Il devient dès lors important d’inclure systématiquement la fibre optique dans les ouvrages de génie civil routiers pour contribuer efficacement à la mission d’aménagement numérique du territoire ».

Ce mécanisme innovant de déploiement de la fibre optique améliorera sensiblement les communications électroniques au Togo, en faisant du pays le plus fibré d’Afrique de l’Ouest. Une des conditions nécessaires pour s’ériger en hub digital de référence voulue par les autorités togolaises.

Lire aussi: https://www.lenouveaureporter.com/togo-matieres-premieres-minieres-les-exportations-de-2019-connaissent-une-legere-regression/