27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Le Togo veut inclure le numérique dans sa transformation économique

Le Togo veut faire du numérique l’une des bases de sa croissance économique. Pour ce faire, il a besoin de financement. Coup de chance : d’après un communiqué sorti par le Ministère des Postes, de l’Economie Numérique et des Innovations technologiques, l’Etat togolais vient de bénéficier d’un financement de l’Association internationale de développement (IDA).

Faire du numérique la pierre angulaire de la transformation économique, tel est l’objectif que s’est assigné le gouvernement togolais. Il a reçu un financement de l’IDA qui va lui permettre d’atteindre cet objectif. Une partie de ce financement va être consacrée au paiement des services d’un consultant ou un cabinet (firme) pour une assistance technique. L’assistance de ce consultant va permettre de mettre en place une stratégie de transformation numérique du Togo dénommée « Togo Digital 2025 ».

Cette stratégie devra comporter deux volets. Premier volet : un programme de transformation numérique de l’administration, pragmatique et focalisé, s’appuyant sur un diagnostic et un Benchmark (point de référence) international à partir desquels une vision cible avec des objectifs quantifiés ainsi qu’une feuille de route détaillant les étapes de mise en œuvre et les prérequis pour les initiatives clés qui en découleront. Ce programme de transformation numérique va s’appuyer sur une cartographie détaillée des services publics et des parcours critiques pour le citoyen et les entreprises. Deuxième volet : un programme de développement accéléré d’une véritable économique numérique qui balise la voie à la création d’entreprises innovantes et par là la création d’emplois.

Les Consultants (Cabinets ou Firmes) désireux de postuler le poste sont priés de manifester leur intérêt. Ils doivent fournir des informations et documents attestant qu’ils disposent des expertises pour accomplir les services sus cités. Par ailleurs, ces consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour mettre en commun leurs compétences afin de mener à bien leur mission.

Voir aussi : TNT : le Sénégal procède aux premières extinctions de l’analogique