24.1 C
Lomé
17 août 2022
Le Nouveau Reporter

L’économie togolaise doit son rayonnement au PND

Le gouvernement togolais a initié plusieurs projets en faveur du développement économique. Le projet d’actualité qui va bouleverser positivement le quotidien des habitants est le Plan national de développement (PND). Lancé en 2018, le projet devra prendre fin en 2022. En 2 ans, les Togolais peuvent témoigner de l’efficacité de ce projet. Les secteurs primaire, secondaire et tertiaire sont tous pris en compte par cet ambitieux projet. Les résultats à mi-parcours du PND sont plutôt encourageants.

Le Plan national de développement (PND) lancé par le gouvernement sur la période 2018 – 2022 est soutenu par l’ambition d’accélérer la croissance, de réduire la pauvreté et les inégalités et enfin de préserver l’environnement.

Le PND en trois axes

La réalisation du PND est basée sur trois axes stratégiques. Tout d’abord, l’instauration d’un hub logistique et d’un centre d’affaire qualifiés dans la sous-région. Ensuite, le développement des pôles de transformation agricole et manufacturier ainsi que les pôles d’industries extractives. Enfin, la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

Le PND vise principalement le développement du potentiel humain à travers divers programmes comme la formation professionnelle, la protection sociale, la responsabilité sociale des entreprises, la poursuite des améliorations dans le domaine de l’éducation générale, de la santé, de la nutrition, des services énergétiques ainsi que de l’eau et de l’assainissement.

Qu’attendre du PND ? Les réformes structurelles du PND devraient porter la croissance du PIB du Togo à hauteur de 7,6% à l’horizon 2022. Année au cours de laquelle le pays devrait avancer de 10 places au classement mondial de l’Indice de développement humain (IDH). Les résultats des efforts déployés par le Togo ont permis de placer l’économie sur un sentier de croissance.

Avant le PND, le Scape

Le PND est un outil économique conçu par le gouvernement pour booster le développement du pays dans tous ses sens. Mais avant, ce plan de développement, le pays avait connu la Stratégie de Croissance Accélérée et la Promotion de l’Emploi (Scape).

En 2006, le Togo avait adopté des réformes structurelles pour pallier à la pauvreté. Le gouvernement a ainsi mis en œuvre des politiques de développement dont la Stratégie de croissance accélérée et la promotion de l’emploi (Scape) couvrant la période 2013 – 2017. Grâce à ce programme, le taux de la pauvreté est passé de 58,7% à 55,1% entre 2011 et 2015.