24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

Les agences de communication et de publicité qui driblent la Haac sont invitées « à régulariser leur situation administrative »

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a rendu public un communiqué, vendredi 08 mai 2020, dans lequel il « rappelle aux promoteurs et directeurs des sociétés ou agences de communication et de publicité que, conformément à l’article 43 de la loi organique, l’exercice de leur activité est soumise à une autorisation préalable d’installation et d’exploitation. Cette autorisation, valable pour trois (03) ans, est renouvelable ».

En réalité, « nonobstant ces dispositions, il a été constaté que de nombreuses sociétés et agences de communication et de publicité, sur l’ensemble du territoire national, mènent leurs activités sans l’autorisation préalable d’installation et d’exploitation délivrée par la Haac ».

C’est pourquoi le président de l’institution, Pitalounani Telou « les invite à régulariser, sans délai, leur situation administrative en se rapprochant de ses services techniques qui leur fourniront les informations nécessaires ».

Aussi, rappelle-t-il, « tout spot ou message publicitaire avant sa diffusion ou sa publication sur les chaînes de télévision, les stations de radio et dans la presse écrite ainsi que sur tout autre support (panneaux, enseignes, affiches, etc.) doit impérativement recueillir le quitus de la Haac ». Voilà qui est dit.