23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Les marchés de Lomé blindés contre le coronavirus

Véritables endroits publics à forte affluence, les marchés représentent un danger en ce moment où tout rassemblement exagéré de personnes est prohibé. Toutefois, dans l’impossibilité de les fermer, ce qui assénerait un coup de grâce à l’activité économique, le gouvernement a tout de même mis en place des mesures sécuritaires pour éviter que la pandémie se répande.

Déchargement des objets

Les pouvoirs publics ont décidé de renforcer « la surveillance », de mettre en place « des mesures individuelles et collectives de prévention et de protection notamment se laver les mains au savon, recourir au gel hydro-alcoolique, ne pas se serrer les mains en se saluant, éviter des accolades et des embrassades ». Désormais, le port des masques de protection est également obligatoire dans les marchés.

Descente sur le terrain

La secrétaire d’Etat et la directrice générale de l’Etablissement public d’administration des marchés (Epam) se sont rendues, mercredi 25 mars 2020, dans les marchés de Lomé pour s’assurer que les mesures seront respectées. Le dispositif est composé « d’équipements de lavage des mains, d’un support pour soutenir le dispositif, de l’eau et du savon ».

Visite des lieux par les officiels
Visite des lieux par les officiels

La secrétaire d’Etat a sensibilisé les commerçantes à en faire bon et meilleur usage. Elle les a conviées à la stricte observation de la distance indiquée et leur a vivement recommandé le port des masques. Ces dernières entendent mettre en pratique les consignes pour protéger leur environnement de travail. « Un corps sain dans un environnement sain », cette formule semble faire foi.