Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Liberté de presse : le Togo classé 10ème en Afrique et 7ème au niveau de la Cedeao

Date:

Le classement mondial de la liberté de presse, publié chaque année par Reporter sans frontière (RSF), a de nouveau rendu son verdict. Parmi les 180 pays notés dans le monde, le Togo tient plutôt une place convenable et continue sur sa lancée positive.

Le Togo se positionne à la 71ème place du classement sur les 180 nations étudiées cette année. De fait, il améliore son score de 0,36 points et réalise un bond de 05 places pour se positionner à la 10ème place en Afrique et 7ème au niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Pays protecteur des droits des journalistes

« Avec 171 titres, 74 radios et 10 chaînes de télévision, le Togo dispose d’un paysage médiatique foisonnant, mais les médias d’État peinent encore à fournir une véritable information de service public. La dépénalisation des délits de presse est acquise depuis 2004, et les organisations professionnelles de journalistes disposent d’une importante capacité de mobilisation pour défendre la presse lorsque cette dernière est attaquée. La situation de la liberté de la presse est toutefois fortement dépendante du contexte politique », peut-on lire dans le rapport publié par Reporter sans frontière (RSF).

Néanmoins, l’organisation de défense des droits des professionnels des médias rappelle que « les épisodes ayant marqué la dernière élection présidentielle du 22 février 2020 avec des perturbations de l’accès à internet dans le pays » prouvent à outrance que l’environnement médiatique togolais est « fortement dépendant du contexte politique (…). En période électorale, l’autocensure reste de mise pour les journalistes, qui préfèrent éviter de traiter des sujets tabous comme la corruption, l’armée, le président et sa famille ».

Mais, « depuis les grandes manifestations de 2017 contre le maintien au pouvoir du président Faure Gnassingbé, en marge desquelles les autorités avaient durci le ton contre les médias – elles avaient retiré l’accréditation de la correspondante de France 24 et TV5 Monde, et coupé internet pendant plusieurs jours –, la situation s’est quelque peu apaisée et le nombre d’exactions contre les journalistes est en forte baisse » a relayé afreepress.info.

Le Togo avait progressé de 10 places et occupé le 76ème rang lors du dernier classement en 2019.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img