23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Ligue des champions : heure de vérité pour un PSG moribond, quitte ou double pour Liverpool

Nouvelle soirée de Ligue des champions, nouveau suspense. Deux (02) mastodontes européens seront contraints de dire adieu à la compétition. Deux autres poursuivront l’aventure. Probablement l’Atletico de Madrid et le Borussia Dortmund avec l’avantage acquis au match aller, respectivement sur Liverpool (1-0) et le Paris Saint-Germain (2-1). En même temps, « on ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué », cette formule fait foi à quelques heures des deux matchs à couteau tiré, parfumés d’incertitudes, d’enjeux lourds et de curiosité légendaire. La balance penche-t-elle en faveur d’une équipe ? Sur quelles formations plane l’Epée de Damoclès ? Les forces sont-elles égales ? Analyse !

Le monde entier aura les yeux tournés vers le Parc des princes et Anfield Road, deux stades emblématiques qui seront témoins, soit du début d’une nouvelle page glorieuse pour une équipe, soit la fin d’une saison mitigée pour l’autre.

PSG Vs BVB, aucun droit à l’erreur

A l’aller, les Allemands du Borussia l’avaient emporté au Signal Iduna Park. Seul couac, Erling Braut Håland et ses coéquipiers n’ont pas su garder leur filet vierge (2-1). Une configuration qui n’enterre pas définitivement-pas du tout d’ailleurs-les espoirs du Paris Saint-Germain qui n’en peut plus de se contenter d’un gringalet championnat national. Conséquence ? Les hommes de Thomas Tuchel tenteront autant que faire se peut, de refaire leur retard dans un stade vide, sans le soutien des supporters qui suivront impuissamment depuis chez eux, le dénouement.

Neymar et Mbappe

Par-dessus tout, il n’est pas à nier que le PSG n’est pas dans une forme olympique. Pire, il devra faire avec les absences des titulaires Marco Verratti, Thomas Meunier (suspendus) et Thiago Silva (malade). A l’opposé, le BVB se déplace avec une tranquillité et n’a rien à perdre dans un terrain qui ne fera pas peur. Depuis la victoire sur les Français, les Allemands enchaînent de bonnes performances en Bundesliga. Mais qu’à cela ne tienne, rien n’est gagné d’avance.

Erling Haland

Liverpool Vs Atletico Madrid, au-delà d’un match de football

Deux entraîneurs de haut standing, deux grands favoris de la compétition, un match couperet. Au Wanda Metropolitano, Diego Simeone et sa formation l’ont emporté in extrémis lors de la première manche (1-0). Vont-ils récidiver à Anfield ? Difficile mais pas impossible. Sur les sept (07) derniers matchs disputés contre les Reds, l’Atlético Madrid totalise trois (03) victoires, trois (03) nuls et une (01) défaite. Le FC Barcelone, dernière équipe espagnole à avoir foulé la pelouse d’Anfield, est rentré à la maison avec un sentiment d’amertume (4-0 à la fin des 90 minutes).

Diego Simeone

Le score acquis par l’Atletico à l’aller n’est pas conséquent mais suffisant pour prétendre à se qualifier en Angleterre. Surtout que le meilleur gardien de la Premier League, Alisson Becker (blessé) ne sera pas celui qui gardera les cages, côté Liverpool. Le duo africain (Mané et Salah) devra sortir le grand jeu devant une équipe qui fermera le jeu en procédant par des contre momentanés. Le champion en titre va devoir se cravacher. Heureusement, contrairement à l’autre match de la soirée, il pourra compter sur un stade plein et des supporters qui feront entendre « You’ll never walk alone » depuis les travers du stage.

Quelles seront les deux équipes qui rejoindront les quarts de finale ? Celles qui sauront tirer leur épingle du jeu. Le PSG fera-t-elle encore face à ses vieux démons ? L’affirmative s’y prête le plus. Le Dortmund, qualifié à la dernière minute lors des phases de poule, peut-il de nouveau jouer les trouble-fêtes ? Pourquoi pas. L’Atletico de Madrid sera-t-il capable de renverser le tenant du titre dans sa maison ? Wait and see.