Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Lomé accueille un colloque international sur la lutte contre le terrorisme au Sahel et dans le Golfe de Guinée

Date:

L’Institut d’Études Stratégiques (IES) de l’Université de Lomé a ouvert ce lundi 25 novembre 2023, un colloque international sur la lutte anti-terrorisme au Sahel et dans le Golfe de Guinée à Lomé.

Ce colloque international vise à faire un bilan global, incluant le sécuritaire, le politique et l’humanitaire, de la lutte du Togo contre le terrorisme et contre l’extrémisme violent durant ces trois dernières années; de retracer à partir de l’expérience des autres états le mouvement de diffusion du terrorisme en Afrique occidentale; et enfin de dresser un tableau prospectif pour les prochaines années en dégageant des propositions concrètes de politiques publiques pour les états concemés.

Organisé avec le soutien financier et technique du Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC), ce Colloque international sur le terrorisme ouvert ce 25 novembre 2023 à Lomé accueille plusieurs représentants des instituts de recherche ou d’experts en matière sécuritaire du Ghana, du Mali, du Nigéria, du Niger, du Burkina Faso et du Togo.

Cette rencontre scientifique est structurée en 4 panels précédés d’une conférence inaugurale prononcée par un expert des Nations Unies. L’exposé inaugural a été porté sur une vue géopolitique panoramique du phénomène du terrorisme dans le monde et en Afrique, en parcourant transversalement les types de réponses expérimentées ici et là.

Au cours des travaux, il sera question pour les différents universitaires de dresser un bilan de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest, de dresser un bilan critique des politiques publiques du Togo en matière de lutte contre le terrorisme durant ces trois dernières années, de produire une analyse critique des stratégies mobilisées par les états, en dégageant les carences, les insuffisances et les éléments positifs; d’amorcer une réflexion stratégique sur la sécurité collective en Afrique de l’Ouest; de promouvoir et encourager le partage des bonnes pratiques entre les instituts de recherche, en matière de terrorisme dans la sous-région ouest-africaine.

En ouvrant les travaux, le président de l’Université de Lomé a mentionné que la sous-région Ouest-africaine est confrontée à des problèmes de sécurité collective et d’instabilité institutionnelle dus à la montée en puissance des actes terroristes et d’extrémisme violent, phénomènes qui jadis étaient étrangers à l’Afrique subsaharienne.

“La souveraineté de nos Etats est éprouvée, nos Constitutions cèdent la place aux accords politiques. Desations de nos Etats sont en crise et ce constat amer nous interpelle à plus d’un titre. Il urge de définir des stratégies pour lutter efficacement contre le terrorisme et l’extrémise violent et limiter leurs effets néfastes sur les droits humains et le développement économique. C’est dans cette optique que l’Université de Lomé à travers son Institut d’Etudes Stratégiques porté sur les fonds baptismaux le 7 octobre 2022, entend mettre l’expertise universitaire au service de l’Etat, de la société civile et des institutions internationales dans le domaine sécuritaire” a mentionné Adama kpodar, président de l’Université de Lomé.

Il faut dire que l’Institut de Recherches Stratégiques de l’Université prend ses responsabilités de garante des connaissances et offre aux acteurs nationaux et internationaux, sa recherche scientifique et ses ressources humaines qualifiées.

Ainsi, la réflexion stratégique qui en sortira de ce colloque permettra de comprendre les transformations socio-politiques en cours, de faire leur suivi afin de définir voire redéfinir dans l’intérêt des populations, les politiques étatiques en matière de paix et de sécurité. Il ne peut en être autrement, face à la situation sécuritaire inquiétante qui prévaut au Sahel et dans le Golfe de Guinée.

Le colloque a réuni la crème des experts nationaux et internationaux en matière de terrorisme et d’extrémisme violent. Ceci selon le président de l’université de Lomé permettra d’amplifier et d’enrichir les réflexions et stratégies sur la lutte anti-terrorisme.

Il a émis le vœu que les recommandations qui sortiront de ce colloque constitueront une référence pour la sous-région en matière de lutte contre le terrorisme et feront écho du renforcement des capacités des populations et de leurs résiliences face au défi et au danger que constituent le terrorisme et l’extrémisme violent pour l’intégrité des territoires nationaux.

Avant de lancer officiellement les travaux, le président de l’université de Lomé a souhaité une bonne messe intellectuelle et des échanges fructueux avec des débats fertiles.

Il faut relever que ce colloque a été une réussite grâce aussi à la collaboration du PNUD et la GIZ qui avec l’UNREC, ont conjugué leurs efforts pour faire de ce colloque international, une référence dans la sous-région, à travers la participation des experts et consultants internationaux incontournables en matière de terrorisme et d’extrémisme violent.

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société