24.1 C
Lomé
17 août 2022
Le Nouveau Reporter

L’Union européenne, la France et l’Allemagne félicitent à leur tour Faure Gnassingbé pour sa réélection

Elles étaient attendues. Et plus encore dans un contexte où une partie de la population argumentait sur un prétendu mécontentement de l’Union européenne et la France sur le processus ayant conduit l’élection présidentielle du 22 février dernier. L’Union européenne, la France et l’Allemagne viennent de s’inscrire sur la liste des pays dont les présidents ont félicité Faure Gnassingbé.

La France et le Togo, une longue histoire d’amour

Le président français, Emmanuel Macron n’a pas voulu déroger à la règle. Il a adressé « tous ses vœux de succès » à Faure Gnassingbé, suite à sa réélection en février. Mieux, « la France continuera de soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) dans les secteurs de l’éducation et de l’accès aux services de base », a-t-il promis.

En outre, le chef de l’Etat français a « salué les progrès accomplis en matière de gouvernance économique et de climat des affaires ». A cet égard, a-t-il souligné : « je me réjouis de vous compter parmi les chefs d’Etats qui seront présents à Bordeaux pour le sommet Afrique France en juin prochain ».

Quid de l’Union européenne ?

« Au nom de l’Union européenne, nous tenons à vous féliciter pour votre réélection » ont exprimé Charles Michel, président du Conseil européen et Ursula von der Leyen de la Commission européenne.

Les deux (02) diplomates entendent « saisir cette occasion pour renouveler l’engagement de l’Union européenne, continuer à accompagner les réformes institutionnelles et économiques ainsi que les efforts de dialogue et de réconciliation entrepris par le Togo ces dernières années ».

Frank-Walter Steinmeier y est aussi allé de son côté

Le Président de la République fédérale d’Allemagne a également congratulé le chef d’Etat togolais : « Je vous félicite d’avoir été réélu président de la République du Togo. L’Allemagne continuera à soutenir votre pays dans son développement économique et social et en particulier dans les projets de réformes qui promeuvent le développement démocratique et l’état de droit »