24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

Lutte contre le covid-19 dans la zone Uemoa : Ecobank a contribué à près de 400 millions de francs CFA  

Les institutions financières jouent leur partition dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. En Afrique, le groupe bancaire Ecobank a contribué à hauteur de trois (03) millions de dollars sur le continent africain. Sur les 03 millions, 400 millions de francs CFA ont été accordés à la zone Uemoa. Dans une interview accordée à financialafrik, Paul-Harry Aithnard, Directeur général Ecobank Cote d’Ivoire et Directeur régional pour l’Uemoa, revient sur les bases sur lesquelles ce financement a été octroyé.

« Dans la zone Uemoa nous avons contribué pour près de 400 millions francs CFA. Ce montant a été accordé sur la base de trois axes qui étaient importants pour nous. Le premier c’est d’être à côté du gouvernement en fournissant l’équipement sanitaire nécessaire ; le deuxième axe c’est d’être auprès du gouvernement pour renforcer la capacité hospitalière (respirateurs et vivres) et le troisième axe pour nous c’est de faire la promotion de la télémédecine. Parce que nous croyons que la télémédecine est une réponse dans le traitement contre le covid-19. A l’intérieur de ces 400 millions pour la zone, nous avons octroyé à peu près 70 millions à l’Etat de Côte d’Ivoire. Nous restons disponibles pour faire partir de la réponse à la pandémie », a détaillé Paul-Harry Aithnard dans l’interview.

Dans l’interview, Paul-Harry Aithnard revient également sur les accompagnements qui sont faits à l’endroit des clients notamment la gratuité de certains frais bancaires sur les plateformes numériques.

« Il n’y a pas de frais à payer, nous avons fait deux choses importantes. La première c’est que nous avons enlevé les frais lorsque vous faites des transferts à partir de notre application mobile. Par exemple si vous envoyez de l’argent par E-mail, sms ou avec notre service que nous appelons cash express, vous payez zéro frais. La deuxième chose que nous avons faite, nous avons relevé les montants autorisés en permettant de pouvoir faire des transactions de taille plus importantes sans se déplacer en agence. Ce sont par ces éléments que nous essayons aussi d’apporter une réponse digitale à la pandémie », a-t-il expliqué.

Créée en 1985, Ecobank est présente aujourd’hui dans plusieurs pays africains. L’un des objectifs du groupe est l’accompagnement des PME/PMI.

                                                                                                                            Koudjo Lantible