29.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Mobile money : “Wave” confirme sa notoriété, cap sur le Togo

Dans sa dynamique de conquête et d’internationalisation, l’opérateur Mobile Money du Sénégal “Wave” a mis pied en Côte d’Ivoire faisant de son application la plus téléchargée dans les deux pays, rapporte “Tech en Afrique”.

Wave n’a jamais caché son ambition, celle de s’implanter dans tous les pays de l’Afrique de l’Ouest avant de se lancer à la conquête des autres parties du continent africain. En effet, il y a 3 semaines, la fintech Wave recevait un investissement de 111 milliards de FCFA.

Grâce à cet investissement, Wave avait révélé qu’elle allait élargir ses services sur le Mali et l’Ouganda. Cette fois-ci, ce sont le Togo, le Niger et le Bénin qui auront la chance d’accueillir le meilleur service de monnaie électronique.

Cerise sur le gâteau, Wave recrute pour divers postes dans plusieurs pays à l’instar du Togo, Bénin, Niger, Mali, Ouganda et autres. (https://www.wave.com/fr/careers/).

« Depuis le début, nous sommes inlassablement concentrés sur l’objectif de bâtir un service de mobile money, qui est facile à utiliser et radicalement abordable. Nous avons mis en place quelque chose que les populations du Sénégal aiment, mais ce n’est que le début. Notre mission est d’apporter un réseau financier moderne à tout le monde en Afrique » a affirmé le PDG et Co-fondateur de Wave.

Chez Wave, les frais de dépôt et retrait sur son compte mobile money sont gratuits. Seul l’envoie d’un compte à un autre coûte 1% du montant à transférer. Si vous envoyez 10 000 FCFA par exemple, vous payerez 100 FCFA.

Étant un service financier mobile et similaire à PayPal, Wave ne nécessite pas de compte bancaire pour ses différentes opérations. La fintech Wave a été fondée en 2018.

Lire aussi : Entreprise/ACEP-AFRIQUE CABINET : le secret des stratégies prospères