23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Musique : Angélique Kidjo, de grammy en grammy

Dimanche soir à Los Angeles. Le Bénin, l’Afrique…était à l’honneur. Angélique Kidjo a remporté le Grammy Award du meilleur album de musique de monde, lors de la 62ème cérémonie des Grammy Awards. C’était le cinquième du genre pour la chanteuse béninoise.

Elle a remporté le Grammy du meilleur album de musique du monde pour son disque « Celia ». Une victoire qu’elle a dédié au jeune chanteur nigérian Burna Boy, donné favori après le succès de son album African Giant.

Nominée à de multiples reprises ces dernières années, elle avait reçu le Grammy du meilleur album de musique du monde en 2007, en 2008, en 2015 et en 2016.

Angélique Kidjo, véritable ambassadrice, une voix qui résonne partout  

Angélique Kidjo est née le 14 juillet 1960 à Ouidah, au Bénin. Elle est connue pour la diversité de ses influences musicales, l’originalité de ses clips et son engagement humanitaire comme ambassadrice internationale de l’UNICEF. Elle est inspirée aussi par les artistes qui ont bercé son enfance : Bella Bellow, James Brown, Aretha Franklin, Jimi Hendrix, Miriam Makeba et Carlos Santana.

La BBC l’a incluse dans sa liste des cinquante icônes du continent africain. Time Magazine l’a appelée la « première diva africaine » et elle fait partie de la liste de The Guardian des cent femmes les plus influentes au monde. Forbes magazine la fait figurer comme la première femme dans la liste des quarante célébrités les plus importantes d’Afrique. Le Daily Telegraph la décrit en 2012, lors des Jeux olympiques de Londres, comme la reine incontestée de la musique africaine. Paris Match la place en tête de sa liste des dix femmes les plus influentes d’Afrique et l’inclut dans sa liste des 10 artistes africains les plus engagés. Elle écrit parfois dans le New York Times.

Le 11 novembre 2018, Angélique Kidjo a ému les spectateurs avec la chanson « Blewu » sous l’Arc de Triomphe dans le cadre de la commémoration du centenaire de l’armistice.