Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Niger : des accessoires confectionnés à partir de déchets recyclés

Date:

À partir de matériaux recyclés comme le plastique et le carton, Ghaicha Ahmed fabrique des produits artisanaux durables.

Animée par son désir profond de contribuer à la protection de l’environnement dans son pays, Ghaicha Ahmed Akassa n’a pas hésité une seconde à se lancer dans l’entrepreneuriat vert alors qu’elle n’a que 23 ans. Encore étudiante en informatique, cette Nigérienne est la promotrice de « Recygolden », une startup spécialisée dans la confection d’accessoires de mode à partir de cartons et de bouteilles en plastique recyclés.

Gaicha propose une gamme variée d’accessoires et de produits artisanaux destinés aux hommes et femmes comme des sacs, des boucles d’oreilles, des pochettes, des pots de fleurs et des bracelets. « Nous avons choisi l’économie circulaire, car nous croyons fermement en sa pertinence pour la protection de l’environnement. En recyclant les déchets, nous contribuons à réduire l’impact négatif sur la planète, tout en créant des produits artisanaux uniques et durables », déclare-t-elle dans un entretien accordé à la dpa.

À en croire la jeune femme, le lancement de son projet a été un parcours semé d’embûches. Elle a en effet éprouvé des difficultés pour convaincre les clients de la qualité « exceptionnelle » de ses articles issus de matériaux recyclés. « Ces difficultés ont renforcé ma détermination à promouvoir le recyclage et à faire de Recygolden une entreprise durable et innovante. Certes, nous n’avons pas encore pleinement atteint nos objectifs, mais nous sommes fiers des progrès réalisés jusqu’à présent », confie-t-elle.

L’entrepreneure en herbe est actuellement en quête de partenaires afin de développer sa startup. Elle nourrit l’ambition de faire de son entreprise un acteur majeur en matière de transformation des déchets en produits artisanaux durables, tout en créant des opportunités d’emplois verts significatives pour les jeunes au Niger. « Nous aspirons à façonner un impact positif durable, en contribuant à la préservation de l’environnement et en offrant des perspectives économiques aux jeunes générations », souligne-t-elle. Cette année, la jeune femme a été lauréate du programme « TennOutstanding Young Persons » (TOYP) initié par la Jeune Chambre Internationale (JCI) au Niger. Ce programme distingue les dix jeunes les plus remarquables chaque année.

dpa

Lire aussi : Apothéose MIATO 2023: acteurs et artisans se séparent satisfaits

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société