30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Niger/Troubles post-électoraux : la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, condamne et interpelle

Au sortir du 2e tour de l’élection présidentielle du 21 février 2021 au Niger, la CENI nigérienne à proclamé, le 23 février dernier les résultats des suites desquels des tensions et violences ont surgi dans le pays. Dans un communiqué de l’OIF en date de ce mercredi 24 février, la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, a s’est insurgée contre ses violences post-électorales.

« Les parties prenantes nigériennes ont participé inclusivement aux opérations électorales, notamment à la centralisation et à la validation des résultats électoraux dans les différentes phases, communales, régionales et nationales », fait comprendre Louise Mushikiwabo.

« Elle (Ndlr : Louise Mushikiwabo) condamne fermement les violences post-électorales qui ont suivi la publication des résultats électoraux provisoires et appelle toutes les parties prenantes à recourir, en cas de contestations, aux voies légales mais également au dialogue, dans un contexte marqué par des défis sanitaires et sécuritaires », a communiqué l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Louise Mushikiwabo « encourage tous les acteurs politiques à respecter et faire respecter le processus électoral jusqu’à son terme en préservant le calme et en favorisant l’apaisement. Le processus électoral a été conduit de manière consensuelle, inclusive et transparente, avec la participation des représentants de la majorité et de l’opposition ».

« La Secrétaire générale de la Francophonie marque la disponibilité de l’Organisation internationale de la Francophonie pour accompagner les efforts nationaux et internationaux en faveur du dialogue entre les parties en vue du règlement de tout différend », a rassuré l’OIF.

Selon les résultats proclamés par Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Mohamed Bazoum, remporte le second tour de l’élection présidentielle nigérienne avec 55,75 % des voix, contre 44,25% pour Mahamane Ousmane (44,25 %).

Lire aussi : Dernières heures/ Présidentielle Niger : Mohamed Bazoum remporte l’élection avec 55,75 % des voix (CENI)