29.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Performances des pays africains dans l’atteinte des ODD: le Togo à la 21ème place

Quatre ans après le lancement des 17 Objectifs de développement durable (ODD), l’ensemble du continent est seulement à mi-chemin de leur réalisation. Ce constat emmène certaines personnes à remettre en cause la conception même desdits objectifs et à se poser des questions. Tout de même, a mi-chemin de leurs réalisations, un état mérite d’être établi.

Ainsi, dans un rapport sur la gestion des pays face à l’ODD, le Togo se hisse à une position favorable avec les ODD 1, 2, 4, 5, 7, 9 et 16 qui sont en stagnation ; 3, 6, 15 et 17 en amélioration modérée ; 8 et 13 en bonne voie; pour les 8, 10, 14, 15 et 17, des défis importants demeurent ; 11 et 14 sont en décroissance ; seul l’ODD 12 est réalisé, rapporte le confrère “L’Union pour la Patrie” dans sa livraison N°1414
du 16 février 2021.

Le confrère précise que le document est une synthèse qui décrit les progrès réalisés par les pays africains en vue d’atteindre les ODD et indique les domaines dans lesquels les progrès doivent être plus rapides.
Sur 52 pays notés, le Togo est à la 21ème place avec un score de 54,41 et est au 30ème rang de l’indice «ne laisser personne de côté», avec un score de 41,74.

La Tunisie vient en tête du classement en 2020 avec un score de 67,1 ; ce qui veut dire que ce pays est à 67,1% du chemin à parcourir pour atteindre les ODD.

Le Togo, l’Éthiopie, la Zambie, le Burkina Faso et le Mali sont mieux classés classés. Bien qu’ils se classent dans la moitié supérieure de l’indice ODD en raison de leurs bonnes performances en matière d’objectifs environnementaux, ces pays sont confrontés à davantage de problèmes liés aux inégalités malgré la situation actuelle désastreuse, 13% des pays sont sur la bonne voie pour mettre fin à l’extrême pauvreté et au dénuement matériel, et 33% connaissent une légère amélioration. Seulement 4% des pays sont en bonne voie pour mettre fin aux inégalités de genre et la majorité des pays (54%) stagnent. L’accès et la qualité des services restent les difficultés les plus importantes dans le long terme, aucun pays n’est sur la bonne voie et 57% sont en stagnation. Seuls 41% montrent certaines améliorations.

Sur le tableau «ne laisser personne de côté», la conclusion brutale est que tous les pays africains luttent actuellement pour ne laisser personne de côté. C’est-à-dire aucune réalisation au niveau des quatre catégories «extrême pauvreté et dénuement matériel», «inégalité de genre», «inégalité de revenus» et «accès et qualité des services». Au Togo, en termes de notation, la catégorie 1 obtient «des défis majeurs demeurent» et «en amélioration modérée», la catégorie 2 «des défis importants demeurent» et «en stagnation», la catégorie 3 «des défis importants demeurent», la catégorie 4 «des défis importants demeurent» et «en stagnation».

L’inégalité de genre est aussi un problème crucial avec des défis majeurs ou une décroissance à 56% et des défis importants ou une stagnation à 37%. Les meilleurs résultats sont dans la catégorie «inégalité de revenus» qui n’a que 9% de défis majeurs persistants ou de décroissance, 50% de défis importants ou de stagnation et 33% de défis ou d’amélioration modérée.