29 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Petrolegate: Jean Pierre Fabre n’attache pas du prix au rapport d’audit sur le détournement de fonds

Dans l’affaire dite de « Pétrolegate », un rapport d’audit produit par l’Inspection Générale des Finances tout en confirmant un détournement de fonds de plusieurs centaines de milliards de francs CFA sur la commande des produits pétroliers au Togo, suscite des divergences au plus haut sommet de l’État. La preuve, une récente sortie du ministre des droits de l’homme, Christian Trimua, mettait en cause la fiabilité dudit rapport. À l’Alliance nationale pour le changement (ANC), l’on n’accorde aucun crédit à ce fameux rapport qui a fait le tour des réseaux sociaux il y a quelques jours, rapporte le confrère “icilome”.

Le confrère précise que c’est dans l’émission Retro 7” de la radio Victoire Fm, que l’opposant Jean-Pierre Fabre a livré son avis sur le sujet. Le président national de l’ANC dit avoir suivi de près le développement de cette affaire, et les péripéties judiciaires qui s’en sont suivies.

L’ex-chef de file de l’opposition togolaise confirme avoir également eu en sa possession le rapport de l’audit qui a fait le tour des réseaux sociaux il y a quelques jours. Mais il ne croit pas à son authenticité.

Pour Jean Pierre Fabre « Il y a un rapport de l’audit qui circule sur les médias sociaux, présenté comme rédigé par une mission de l’inspection générale des finances en collaboration avec la direction générale du Trésor, sous la supervision d’un certain Ibrahima. Nous nous sommes procuré le rapport, et nous constatons malheureusement que ce rapport n’est ni daté, ni signé. Ce rapport n’est pas exploitable en l’état par nous. Nous sommes des responsables souvent victimes de calomnies et de diffamations, donc nous devons faire preuve de prudence dans cette affaire ».

Le confrère précise que le Maire de la commune Golfe 4 dit avoir saisi le ministre des Finances pour demander copie dudit rapport, s’il existe, conformément à la loi portant statut de l’opposition. « Nous avons écrit au ministre des Finances. Mais pour l’heure nous n’avons pas eu de suite », a-t-il fait savoir.