33 C
Lomé
28 février 2021
Le Nouveau Reporter

Réseaux sociaux : Facebook, le N°1 en pub et en popularité

Ils dorment et se réveillent avec leur smartphone. Difficile pour eux de se séparer des réseaux sociaux. Ils sont des millions de personnes à se servir, chaque jour, de Facebook, WhatsApp, Twitter et autres. Ces plateformes numériques font désormais partie du quotidien des populations. Elles constituent de véritables canaux de transmission de contenus multimédias. Bien qu’il en existe plusieurs, peu d’entre eux sont connus à l’échelle mondiale et réussissent à s’imposer. C’est le cas de Facebook qualifié de « roi des réseaux sociaux et de la pub » par Financial Afrik. Pourquoi ce titre ?

Environ 2,5 milliards de personnes utilisent Facebook par mois. Quant à WhatsApp, il a récemment atteint le cap des 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, selon Statista. Quant à Messenger et Instagram, ils comptent chacun au moins un milliard d’utilisateurs par mois selon les dernières données disponibles agrégées par DataReportal.

Tencent, la société chinoise propriétaire de WeChat, Qzone et QQ, s’approche du seuil des trois milliards d’utilisateurs sur l’ensemble de ses applis. Comme le constate Financial Afrik, l’entreprise echinoise st encore loin d’égaler la portée mondiale des services gérés par Facebook.

Statistique

Ces chiffres montrent clairement que Facebook a de beaux jours devant lui. Les annonceurs sont intéressés par la communauté de Facebook qui ne cesse de s’accroitre. C’est bien ce succès qui attire de plus en plus d’annonceurs vers le réseau social. Par conséquent, les revenus publicitaires de Facebook augmentent.

Au cours du second trimestre de cette année, Facebook a enregistré près de 17 milliards de dollars de chiffre d’affaires, soit une croissance de 28 % par rapport à la même période de l’année dernière.

La firme dirigée par Mark Zuckerberg doit ses performances à la forte croissance de ses revenus publicitaires sur mobile qui se sont élevés à 15,63 milliards de dollars au dernier trimestre. Elle n’a pourtant commencé à vendre de l’espace publicitaire sur mobile qu’en 2012. Sept ans plus tard, cette activité représente 90 % de ses revenus.

En dépit de son succès mondial, Financial Afrik que le bénéfice trimestriel du réseau social le plus populaire a connu une baisse de 2,6 milliards de dollars. Cela est dû, en partie, à l’amende qui lui a été récemment infligée par la Federal Trade Commission.