Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Scrutins législatifs et régionaux : FOSELR 2024 va sécuriser les élections

Date:

Pour assurer la sécurité des populations et la sérénité lors de la période électorale, le gouvernement crée la « Force Sécurité Élections Législatives et Régionales 2024 » (FOSELR 2024). Sous la présidence de Faure Essozimna Gnassingbé, président de la République, le Conseil des ministres réuni ce 08 février, a aussi décidé de la date du vote des Forces de l’ordre et de défense (FDS).

Dans le cadre des prochaines élections législatives et régionales, deux décrets pris au cours de ce Conseil des ministres concernent le rôle des FDS. Pour le gouvernement, le climat sécuritaire exige à plus d’un titre la mise en place d’une Force. C’est dans ce sens que l’un des décrets examiné et adopté, met en place FOSELR 2024. « En vue de garantir la sécurité et de préserver un climat de paix et de sérénité sur l’ensemble du territoire national avant, pendant et après les élections législatives et régionales de 2024, il est créé une force intégrée dénommée « Force Sécurité Élections Législatives et Régionales (FOSELR) 2024 ».

Placée sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le commandement opérationnel du ministère chargé de la Sécurité, cette Force est composée « des forces de défense et de sécurité : police nationale, gendarmerie nationale et réserve opérationnelle ». L’organisation décentralisée de la FOSELR tient compte du plan de maillage du territoire par les forces de sécurité, et pourra être ajustée en fonction des circonstances.

L’autre décret porte sur le vote par anticipation des membres des Forces de défense, forces de sécurité, forces paramilitaires et réserve opérationnelle, pour les élections législatives et régionales de 2024. En tenant compte du contexte sécuritaire régional, notamment dans la région septentrionale, et à la nécessité de maintenir la paix durant cette période électorale, le gouvernement a déterminé la date du vote des FDS. « Le décret fixe la date du vote par anticipation des membres des forces de défense, forces de sécurité, forces paramilitaires et réserve opérationnelle, à soixante-douze (72) heures avant le jour du vote général ».

En dehors du cadre électoral, un décret réorganisant l’Agence de solidarité nationale a été examiné et adopté par le Conseil des ministres.

Enfin, au rang des communications, le ministre de l’Economie et des Finances a rendu compte au Conseil des ministres des discussions en cours avec le Fonds monétaire international en vue d’un nouvel accord au titre d’une facilité élargie de crédit.

Lire aussi : Présidentielle au Togo : les forces de sécurité et de défense votent ce mercredi

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société