25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Secteur informel : les résultats de la Dosi au-delà des attentes en 2019

Au Togo comme dans la plupart des pays de la sous-région, l’économie nationale est ensevelie par le secteur informel. Une irrégularité morbide que tentent de combattre les pouvoirs publics togolais avec la mise en place de la Délégation à l’organisation du secteur informel (DOSI), un organe qui, autant que faire se peut, accompagne les acteurs du secteur informel vers la formalisation.

Durant l’année écoulée, la Dosi a accompagné les commerçants, artisans, entrepreneurs vers des solutions qui peuvent leur permettre de bénéficier des services offerts par l’Etat. Selon les chiffres officiels, au total, elle a sensibilisé et outillé 29.954 personnes sur la formalisation.

Aussi, 288 entreprises et 1017 emplois ont été créés. Au même moment, 6894 jugements supplétifs ont été établis grâce aux travaux de la Dosi sur le terrain. Par-dessus tout, 758 permis de conduire catégorie A ont été délivrés aux conducteurs de moto par le truchement du projet Zokéké.

Ces différentes actions permettront aux acteurs du secteur informel de tendre vers la formalisation et de profiter des avantages de celle-ci.

La Délégation à l’organisation du secteur informel (Dosi) est un établissement public dont la mission est de valoriser les atouts et opportunités du secteur informel, de le restructurer et d’en faire un véritable outil de développement socioéconomique inclusif.