23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Selon Alassane Ouattara, l’ « Eco » est une réforme des chefs d’Etat de l’Uemoa

Le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a fait une précision autour de la future monnaie « Eco ». Selon lui, la réforme vient des chefs d’Etats de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa)

Le président ivoirien a souligné que l’« Eco » est la monnaie des 8 pays de l’Afrique de l’ouest. Les discussions autour de l’évolution de l’accord monétaire avec la France ont été entamées depuis 2017 avec l’ensemble des chefs d’Etat de l’Union.

Ils avaient décidé d’abandonner la thermologie de « FCFA » pour s’orienter vers l’appellation « Eco ». Deuxième décision prise par les chefs d’Etat : les devises auprès du trésor français dans le compte d’opération seront transférés à la banque centrale. Ces réserves ne seront plus au trésor français et le compte d’opération sera fermé. La troisième décision prise est que les Français ne siégeront plus au conseil d’administration de la banque centrale, ni au comité de politique monétaire, ni à la commission bancaire.

« Nous faisons ce qui est dans l’intérêt de nos populations et nos populations ont un système qui marche » a précisé M. Ouattara. L’Eco est une réforme des chefs d’Etats de l’Uemoa a-t-il rappelé. « Il faut des critères de convergence. Que tout le monde réduise ses dépenses pour que le déficit sur le PIB soit contenu, que le taux d’inflation soir réduit et que l’endettement soit réduit… » a précisé Alassane Ouattara.  Ainsi, Les pays doivent réduire leurs dettes en dessous de 70%. Le président de la Côte d’Ivoire a ajouté que la plupart des pays de l’Uemoa remplissent ces conditions.