32 C
Lomé
26 octobre 2020
Le Nouveau Reporter

Tabaski : des meilleures photos de vente de béliers en Afrique

Le deuxième plus grand événement de l’Islam est l’Aïd El-Fitr. Il marque la fin du Ramadan, le “mois saint de jeûne”. Il est encore appelé Tabaski dans certaines régions. Les musulmans se rassemblent à l’occasion pour commémorer la volonté du prophète Ibrahim à sacrifier son fils comme l’avait ordonné Dieu. Ibrahim avait finalement reçu un agneau afin de le sacrifier à la place de son enfant. Voici quelques meilleures photos de la semaine provenant de tout le continent.

Un enfant frappe un bélier alors que des Tunisiens arrivent à un marché de bétail en amont de l’Aïd al-Adha, près du quartier de la Manouba à Tunis, en Tunisie, le 29 juillet 2020
La veille, dans la capitale sénégalaise, Dakar, ce jeune homme a envie d’envoyer un bélier à la mer pour le nettoyer…

Situation au Togo 

Les fidèles musulmans du Togo ne sont pas en marge de l’événement. Si pour la fête de Ramadan, les prières sur les places publiques étaient interdites, pour la Tabaski, elles sont autorisées mais avec moult restrictions. Le gouvernement est exigeant sur le respect des mesures de prévention.

La Fondation Al Ihsane fait don de moutons à des familles vulnérables de la ville de Sokodé – Togo

Très tôt le matin, le président du Togo, Faure Gnassingbé  a souhaité une bonne fête à toute la communauté.

Et ce commerçant de la capitale libyenne, Tripoli, semble détendu mercredi avant la ruée espérée des clients pour l’Aïd
Dans l’État d’Ogun au Nigeria, ce vendeur trouve le temps mercredi de poser pour une photo au marché

Situation au Nigéria

Au Nigeria, le président Muhammadu Buhari, a imposé mercredi des restrictions de mouvement strictes dans tout le pays afin d’arrêter la propagation de la maladie à coronavirus, la covid-19.

Il assistera cette année aux prières de l’Aïd el-Kabir avec les membres de sa famille dans la villa présidentielle, à Abuja.

Il a également indiqué que lorsque de petits groupes choisissent de tenir l’Aïd ensemble, les masques faciaux sont absolument nécessaires, tout comme la distanciation sociale et tous les autres mesures de prévention.

Comme tous les animaux des marchés aux bestiaux de Dakar, comme celui-ci, ont un pelage très propre avant d’être vendus.

Hormis le Togo, les 05 autres photos sont des sélections de BBC.

#Getty_Images