Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Togo – Amea Power : à la COP 28, Faure Gnassingbé préside un accord d’extension de la centrale solaire de Blitta

Date:

C’est un accord qui traduit l’ambition du Togo pour un meilleur accès des populations à l’électricité. Le Togo et AMEA Power ont signé ce samedi 02 décembre à Dubaï, un protocole d’accord de financement pour la construction d’une nouvelle extension de la centrale solaire de Blitta.

Présent lors de la COP 28 à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, le président de la République, Faure Gnassingbé a présidé la signature de ce contrat stratégique avec Amea Power. Signé par Mila Aziable, ministre déléguée en charge de l’Energie et Hussain Al Nowais, président d’Amea Power, cet accord d’extension vise à renforcer les capacités de la centrale solaire de Blitta.

L’infrastructure déjà en extension permettra de doter la centrale d’une capacité supplémentaire de 30 mégawatts. De 70Mw,  cette nouvelle extension portera alors la capacité totale de production de cette infrastructure à 100 MW.

Grâce à cette extension, le Togo réaffirme son engagement en faveur du mix-énergétique. Cette nouvelle initiative traduit la volonté de l’exécutif togolais d’œuvrer à l’accès des populations à l’électricité. Le Togo espère atteindre 50 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique d’ici à 2030, et de réduire les émissions relatives à ce secteur à hauteur de 8 % à l’horizon 2025.

Dans la droite ligne de la Feuille de route gouvernementale, l’exécutif multiplie les projets en vue de satisfaire au besoin énergétique des populations. Au rang des différents projets, figure le projet Cizo, installations de mini-centrales solaires et de mini grids, le projet Kekeli Efficient et autres.

Constituée initialement de 5000 plaques solaires, la centrale solaire de Blitta a été construite par Amea Togo Solar, filiale d’Amea Power, elle-même filiale d’Al Nowais Investissement (ANI) basée aux Emirats Arabes Unis. Le projet est en ligne avec la Stratégie nationale d’électrification via laquelle les autorités togolaises ambitionnent de réaliser l’accès universel à l’électricité d’ici 2030 et à accroître à 50%, la part du renouvelable dans le mix énergétique de leur pays.

Il faut souligner qu’AMEA Power est appelé à exploiter la centrale pendant 25 ans avec pour cahier des charges, de contribuer à l’économie d’un million de tonnes d’émission de CO2 prévu sur la plateforme tout au long de sa durée de vie.

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société