Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Togo/Conseil national du Crédit : le taux de croissance économique devrait se situer à 5,9% en 2022

Date:

Le Conseil national du crédit a tenu jeudi 06 octobre à Lomé sa troisième réunion au titre de l’année 2022. La session a été consacrée à l’examen de l’évolution de la situation économique, monétaire et du système bancaire et financier au 30 juin 2022.

Au cours de la rencontre le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya est revenu sur le taux de croissance économique. Il devrait se situer à 5,9% pour l’année 2022, après 5,5% enregistré en 2021, sous l’impulsion de tous les secteurs d’activité, en particulier le secteur tertiaire. Quant à la dette publique, elle reste maîtrisée à 61% du Produit intérieur brut à fin juin 2022, contre 62% au 31 décembre 2021, en dessous de la norme communautaire plafond de 70%.
Sur le plan national, le rythme d’évolution du niveau général des prix décélère, après le pic atteint au mois de mars 2022. Ainsi sur les 8 premiers mois de l’année 2022, le taux d’inflation moyen est ressorti à 7,5%, après 7,8% à fin juin 2022 et 8,2% au 31 mars 2021.

Sani Yaya a également abordé l’accroissement des financements en faveur des micros, petites et moyennes entreprises « En effet, sur les six premiers mois de l’année 2022, les montants des nouvelles mises en place de crédits aux micros, petites et moyennes entreprises sont ressortis à 75 milliards, 11 milliards et 41 milliards, en progression de 38%, 82% et 149% respectivement par rapport aux niveaux enregistrés la même période de l’année 2021. Ces montants demeurent néanmoins faibles au regard du montant total des nouvelles mises en place de crédits qui est ressorti à 489 milliards sur la période, en augmentation de 19% comparativement au niveau observé un an auparavant », a-t-il souligné.

En ce qui concerne l’affacturage et le crédit-bail, le volume des crédits-bails a crû, en glissement annuel, de 16% pour atteindre 14 milliards. Quant au financement par affacturage, leur montant a connu une forte progression, avec un encours qui s’établit à 9 milliards à fin juin 2022 contre 2 milliards un an plus tôt.
Quant à l’assainissement du portefeuille de crédit des banques et des systèmes financiers décentralisés, le taux brut de dégradation du portefeuille de crédit des banques est passé de 17% au 30 juin 2021 à 10% à fin juin 2022. La même tendance est observée au niveau des systèmes financiers décentralisés, avec un taux brut de dégradation du portefeuille qui s’est chiffré à 6% au 30 juin 2022, contre 7% à fin juin 2021, pour une norme de 3%.
Source: Togo Matin
Lire aussi: Amélioration du portefeuille de crédit des banques et des institutions de microfinance

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société