25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Togo : des leaders de l’opposition annoncés dans le prochain gouvernement de Faure Gnassingbé

Le président nouvellement réélu à la tête de la République togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé procédera incessamment à la désignation d’un Premier ministre qui, à son tour, se chargera de nommer les membres qui formeront le nouveau gouvernement. De mémoire d’homme, le chef de l’Etat n’est pas coutumier de grands chamboulements. Mais qu’à cela ne tienne. Le journal Focus Infos est prêt à parier – s’accoudant sur des sources fiables et proches du pouvoir – que des leaders de l’opposition travailleront main dans la main avec le prochain gouvernement.

Selon les indiscrétions, reprises par Focus Infos dans sa parution N°248 du 06 mai 2020, « le président de la République envisage sérieusement de travailler avec certains leaders de l’opposition togolaise (…). De sources bien introduites, il est peu probable que le premier gouvernement du début de ce nouveau quinquennat connaisse une révolution par rapport au précédent ». Et pas des moindres.

Une grande avancée et son revers de la médaille

Le cas échéant, il s’agirait d’une ouverture qui apporterait, sans l’ombre d’aucun doute, une sérénité et une trêve entre les partis, ceci décloisonnerait, tant soi peu, les relations entre les deux bords. Mais aussi, il n’est pas à exclure les inconvénients comme une éventuelle paralysie de l’action gouvernementale, sous-tendue par des incompréhensions, des avis divergents qui peuvent porter un coup à la cohésion au sein de l’équipe.

L’hypothèse de voir quelques opposants passer d’un camp à l’autre, n’a tout de même pas le mérite de surprendre. Loin de là. Encore que le député Abass Kaboua, dans son franc-parler légendaire, avait récemment tonné sur un média de la place que l’opposant Agbéyomé Kodjo, principal challenger à la dernière élection, était en fait un conseiller de marque de Faure Gnassingbé.

Même si pour le moment, aucun nom n’a filtré, l’opinion publique peut d’ores et déjà se faire une idée de l’identité de ces leaders de l’opposition, prêts à abandonner leur casquette d’opposants pour un poste dans le gouvernement. Remue-méninge.

Augustin Akey