Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Togo / Franc-maçonnerie : le Grand Maître du GODF Illumine de sa présence l’orient de Lomé

Date:

Arrivé pratiquement au terme d’une visite de travail au Togo, le Grand Maître du Grand Orient de France (GODF), Guillaume Trichard, a échangé à cœur ouvert et à visage découvert avec la presse togolaise. Preuve que la franc-maçonnerie ne se cache plus. Et qu’elle n’a jamais été « secrète » par nature, comme on le fait croire dans l’opinion. Et si elle s’est fermée à certaines périodes de l’Histoire, c’est parce qu’elle a été pourchassée abusivement par le pouvoir royal et le pouvoir catholique papal qui la tenait pour un danger. Et s’il existe bien un « secret maçonnique », il ne s’applique qu’aux travaux en loge. Aujourd’hui, l’eau a coulé sous le pont, les cartes rebattues, les compréhensions ont évolué, les appréhensions annihilées. De sorte qu’il n’existe plus aucune incompatibilité entre l’appartenance à la maçonnerie, à la religion chrétienne, musulmane, etc. Ou encore à être athé, agnostique, etc.

Ce vendredi 9 février à l’hôtel du 2 février, alors qu’il sonnait ” midi ” passé de quelques instants, à l’heure où les travaux des. Rencontres humanistes et fraternelles d’Afrique francophone et de Madagascar (Rehfram) 2024 battaient leur plein dans la capitale togolaise, le Grand Maître du GODF avait lui, rendez-vous sur un autre chantier : la rencontre avec des professionnels des médias du Togo.

« Mon voyage au Togo s’inscrit dans une série de visites en Afrique. C’est très important que le Grand Orient de France puisse être présent à un moment où il y a un ensemble de défis à relever en Afrique. Le Togo est le premier pays d’Afrique dans lequel nous avons 6 loges. C’est important que le Grand maître puisse aller à la rencontre des frères de ses loges. C’est mon devoir d’échanger avec eux, recenser leurs difficultés et voir comment faire à notre niveau pour que les choses s’améliorent », a-t-il précisé.

Face à la presse, outre la présentation du but de sa présence, il a présenté l’obédience maçonnique à la tête de laquelle il a été porté depuis l’année dernière et a abordé sans tabou ce qu’est la franc-maçonnerie.

Le Grand Orient de France est en effet, la première obédience maçonnique libérale et adogmatique au monde. Ses premières loges ont été créées en 1728. À ce jour, le Grand Orient rassemble plus de 54.000 membres inscrits dans 1 391 Loges. Et le Togo est le premier pays d’Afrique à disposer de 6 loges.

« Nous sommes un ordre initiatique où des hommes et des femmes s’engagent pour travailler ensemble, réfléchir sur le sens de leur vie, leur rapport avec la société et surtout l’engagement de la faire progresser, de l’améliorer et d’en faire une société plus juste et plus éclairée », a-t-il poursuivi.

Rayonner dans la cité

Comme le rôle de la franc-maçonnerie est de faire rayonner la lumière aussi bien à l’intérieur du temple que dans la cité, au cours de son séjour, M.Trichard est allé au-delà de la rencontre avec les frères et sœurs. Il a rencontré le Premier ministre Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

« Nous avons des points de vue communs sur plusieurs préoccupations, par exemple l’éducation de la jeunesse, les projets humanitaires, les projets d’aide au développement, la préservation des cultures… Ce fut un échange riche. C’est très intéressant pour moi d’avoir ce niveau d’échange, qui m’a aussi permis d’expliquer ce qu’est la franc-maçonnerie libérale et adogmatique et ce qu’elle n’est pas », a indiqué M.Trichard.

Le Grand Maître du G. O. s’est également rendu à Aného, la ville tricentenaire sis à environ 45 km à l’est de Lomé. Il y a échangé avec le maire des Lacs 1. Il y a aussi pris langue avec des représentants des trois royaumes de cette commune.

« Je suis allé également à l’entrée de la forêt sacrée. J’ai appris beaucoup de choses sur la ville d’Aného, j’ai rencontré les élus locaux et j’ai pu découvrir aussi les cultures et les traditions du pays », s’est-t-il réjoui.

Prochaine étape de la tournée du G.M.Trichard, le Bénin. Depuis son élection en août 2023 comme GM du GO, il multiplie ses voyages, comme un Compagnon, en Afrique et ailleurs en vue de répondre aux défis de l’obédience, voire de la Franc-maçonnerie universelle de répandre l’idéal de la flamme afin que plus que jamais, elle rayonne pour participer à bâtir un monde équilibré et plus juste.

Diplômé de l’Institut Mines Telecom Business School, M.Trichard (47 ans) à succédé à Georges Serignac.

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société