Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Togo: la police interpelle un vaste réseau de braqueurs à Lomé

Date:

La Brigade de recherche et d’intervention de la Direction générale de la police nationale a mis la main sur deux individus membres d’un vaste réseau de braqueurs opérant à Lomé. Leur arrestation fait suite à une enquête ouverte après plusieurs cas de vols à mains armées de voitures de luxe enregistrés par les unités de Police et de Gendarmerie à Lomé.

Le dernier fait ayant donné lieu à leur interpellation remonte au 7 décembre 2023. La BRI-DGPN alertée, ouvre une enquête. L’audition des victimes couplée avec l’exploitation des traces technologiques ont permis d’identifier et de localiser deux suspects résidant tout près de la frontière ghanéenne. Avec la collaboration de la Brigade anti-criminalité de Yokoê, les deux suspects ont été interpellés le 5 janvier 2024. Il s’agit des nommés A. Éric, âgé de 46 ans et D. François alias Pasto, 33 ans, tous deux de nationalité camerounaise. Identifiés formellement par leurs victimes, A. Éric est passé aux aveux et a ajouté avoir agi avec deux autres de ses compatriotes surnommés Martial-1 et Martial-2.

De leurs déclarations, il ressort que ces quatre individus appartiennent au réseau de voleurs à mains armées, dirigé par le nommé N. M. Clément Didier alias Tony Yves. Bien qu’étant détenu à la prison civile de Lomé depuis mai 2020 pour vol à mains armées de voitures de luxe, N. M. Clément Didier se fait passer pour le Directeur d’une société de vente de voitures au Cameroun, au Bénin et au Togo. Par l’intermédiaire de l’un de ses hommes de main nommé Jojo, il fournit le logement, les armes et les moyens de déplacement à de jeunes délinquants de son quartier à Yaoundé au Cameroun qu’il a fait venir à Lomé en mai 2023.

En effet, lorsque N. M. Clément Didier à travers sa société au Cameroun, reçoit des commandes de voitures de grosses cylindrées, il envoie les photos de ces voitures à ses hommes à Lomé. Ceux-ci écument la ville et dès qu’ils aperçoivent une voiture correspondante, ils suivent le conducteur pour connaitre ses lieux de fréquentation et surtout pour localiser son domicile et commettre le forfait.

Les deux armes utilisées par ces braqueurs ont été saisis à l’occasion de cette enquête : ce sont deux pistolets semi-automatiques Glock 19, munis chacun d’un chargeur et garni de munitions de calibre 9mm.

Les nommés escrocs seront conduits devant le Procureur de la République à Lomé pour répondre de leurs actes. D’autres membres de ce réseau sont en fuite et sont activement recherchés.

La Police Nationale appelle tout témoin qui pourrait connaitre la position ou la localisation de ces personnes, à le signaler au poste de Police ou de Gendarmerie le plus proche. Ceci, que ce soit au Togo, au Cameroun ou au Bénin.

La Police Nationale remercie encore la population pour sa permanente collaboration et l’appelle à plus de vigilance.

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société