23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Togo-Pasa : bientôt, les femmes fumeuses de poisson diront adieu au fumage traditionnel

Au Togo, 80 à 90% des poissons pris sont transformés. Et le mode de transformation le plus en vue est le fumage, une activité à mettre à l’actif des femmes fumeuses. Jusqu’ici, le mode de fumage demeure encore traditionnel et peut être une source de maladies graves comme le cancer sans oublier le fait qu’il porte aussi une atteinte à l’environnement. Ce mode de fumage traditionnel favorise la formation des dépôts de particules toxiques provenant de la fumée sur les produits, notamment les Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Les conséquences peuvent être alarmantes.

Pour améliorer la qualité des poissons transformés, protéger la santé des femmes fumeuses et l’environnement, le Projet d’appui au secteur agricole (Pasa) a financé la construction de 108 fours améliorés au profit des femmes fumeuses de poissons. Une plateforme référentielle de fumage de produits halieutiques sera aussi construite au profit de l’Union des groupements de femmes transformatrices de poissons (UGFETRAFO).

« Ces fours vont protéger les fumeuses contre la fumée qui occasionne les maladies des yeux et les maladies pulmonaires grâce aux couvercles et aux portions que disposent les fours, maintenir la chaleur au four grâce aux briques de terre stabilisée, protéger l’environnement contre les pollutions, utiliser rationnellement le combustible afin d’éviter les déforestations anarchiques », indique la cellule de communication du Pasa.

Ils auront aussi pour rôle de réduire les pertes post capture (perte de poisson l’or du fumage), produire le poisson fumé en grande quantité en un temps record, produire du poisson fumé de bonne qualité sanitaire en respectant les bonnes pratiques.

Ce type de fumage expose les fumeuses à la fumée et à la chaleur et favorise le gaspillage du bois. C’est une voie sûre pour la déforestation.

Ce projet a déjà formé des cadres de la Direction de la pêche et de l’aquaculture, partenaire technique du Pasa pour la mise en œuvre de ces actions, par la mise à disposition d’une assistante technique en transformation pour la construction des fours améliorés Chorkor, Banda et FTT-Thiaroye. Des femmes ont été également formées sur l’utilisation des fours améliorés et FFT-Thiaroye et sur les bonnes pratiques d’hygiène et de fumage.