23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Un officier de l’armée togolaise meurt « les armes à la main »

L’armée togolaise vient de perdre un de ses braves Lieutenants-Colonels. Un officier haut gradé a été retrouvé mort dans son bureau ce lundi 04 mai 2020 très tôt dans la matinée.

Madjoulba Bitala, c’est le nom de l’officier en question. Lieutenant-Colonel, il était le chef corps du 1er Bataillon d’intervention rapide (BIR) depuis 2014. Un bataillon qui est composé de cinq cent (500) hommes. Officiellement, les circonstances du décès ne sont pas encore connues.

Mais gapola.net envisage la possibilité d’un assassinat, s’accoudant sur les éléments recoupés ici et là : « Aux dernières nouvelles, le chef Corps du 1er Bataillon d’intervention rapide (BIR), le Lieutenant-Colonel, Madjoulba Bitala serait mort poignardé au cou. Chose surprenante, il est mort au moment où tous les camps étaient consignés » fait-il constater.

Le président de la section togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF), Loïc Lawson soutient la même hypothèse : « Il s’agit d’un assassinat puisqu’ayant été poignardé au cou » a-t-il écrit sur sa page Twitter.

La Rédaction

Crédit photo : Republic of Togo