24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Agriculture au Togo : les acteurs des chaînes de valeurs seront accompagnés

Faire de l’agriculture un secteur de croissance économique, tel est l’objectif des autorités togolaises. Pour ce faire, il faut appuyer les acteurs de ce secteur. C’est dans cette optique que le gouvernement togolais a décidé d’accompagner les acteurs des chaînes de valeurs agricoles.

Cet appui du gouvernement consiste à mettre à la disposition des acteurs des chaînes de valeurs agricoles des ressources humaines. Ces ressources humaines seront composées des ouvriers et d’autres compétences.

« Ceci dans le double but : d’assurer la formalisation des travailleurs agricoles ; et d’assurer la disponibilité de la main d’œuvre qualifiée auprès des exploitants agricoles, éleveurs et transformateurs à partir de cette campagne 2020-2021, précise-t-on officiellement », fait savoir vert-togo.com.

Découvrir également : Agriculture : « la politique de mise en place des agropoles contribue à réduire la pauvreté », argue Noël Bataka

Pour atteindre cet objectif, le ministère de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique compte faire sélectionner une entreprise ou des entreprises de prestation de services spécialisées dans la main d’œuvre. Ces entreprises ont plusieurs missions qui vont profiter aux entrepreneurs agricoles. Il s’agit de la « mise à la disposition et la gestion de la main d’œuvre qualifiée, composée d’ouvriers et autre personnel dans toutes les régions économiques du pays ; le suivi de ces mains d’œuvre placées ; les prestations de services agricoles (mécanisation agricole : dessouchage, labour, semis mécanisé, opérations d’entretien de culture, la récolte et les opérations poste-récolte, location de certains matériels ou unités intervenant dans la transformation agroalimentaire) ».

Lire également : Agriculture : 72 nouveaux tracteurs mis au profit des agrégateurs pour améliorer le rendement

Les entreprises qui veulent participer à la sélection doivent remplir un certain nombre de conditions. Elles doivent « maîtriser le secteur agricole, les grandes zones agro écologiques, des pratiques culturales, le secteur de l’élevage et de la transformation ; et disposer d’une bonne connaissance du territoire togolais et des flux migratoires des actifs ». Les avis à manifestation d’intérêt sont prévus pour jeudi 30 avril 2020.