24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

Arts plastiques : Richard Laté Lawson-body « caresse le monde » au cabinet Martial Akakpo & Associés

La société d’avocats Martial Akakpo & Associés s’ouvre exceptionnellement à une exposition d’œuvres à partir de ce vendredi 06 Mars 2019. Un événement culturel d’envergure qui permet de découvrir ou de redécouvrir l’expression singulière de Richard Laté Lawson-body mêlant calligraphie, dessin, peinture, écriture, collage, etc. le tout dédié à une tout autre célébration du « monde ».

Le thème de ladite exposition est : « Caresser le monde ». Elle s’inscrit dans la mouvance du développement durable et a pour ambition de concilier l’éthique, le social, l’économique et le sociétal.

L’art de Laté est une peinture abstraite qui sollicite sérieusement le visuel. Il jette sur ses toiles, par endroits ces traces de doigts dessinant des personnages minuscules qu’on soupçonne à peine, perdus ou évoluant dans d’énormes tourbillons de couleurs, de formes, que lui seul sait manier.

Découvrir aussi : L’artiste plasticien Assamagan : du papier au textile

De fait, depuis l’âge de son enfance, Richard Laté Lawson-body a toujours cumulé études scolaires et pratiques artistiques. Il a débuté avec la calligraphie ancienne avant de s’adonner au dessin puis à plusieurs autres expressions artistiques. Aujourd’hui, il travaille aussi bien la peinture, la calligraphie, le dessin, la vidéo artistique, la photo, et l’art numérique. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs pays africains, en Europe ainsi qu’aux Etats–unis et font partie de prestigieuses collections.

Sur le parcours de son expérience atypique, son art a bénéficié d’influences de plusieurs Maîtres et collègues qu’il côtoie et fréquente pour laisser aujourd’hui ce que l’une de ses admiratrices qualifie de : « un art super original. Unique en son genre, qui n’est une copie exacte de la réalité. Très souvent il est (re) création spirituelle. Il faut se télé-transporter ».

Voir aussi : Yasmîn Issaka-Coubageat, Vivre pour le livre

Cette exposition qui s’ouvre demain vendredi est à l’initiative de hautes personnalités de notre pays. La salle « les Mercuriales » de la société d’avocats MARTIAL AKAKPO & ASSOCIES sise à Lomé, juste derrière l’Ecole Nationale d’Administration va offrir son cadre à des créations du plasticien.

Disons que ce cabinet d’avocat a le mérite d’être cité comme un bel exemple de ces nouveaux espaces indépendants, communément appelés « lieux intermédiaires », qui viennent combler l’absence d’espaces traditionnels d’expressions artistiques et culturels (galeries, centres culturels, musées…), ceci pour le bonheur des créateurs et du public.