Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Assurance maladie universelle : conventions entre organismes de gestion et prestataires pour sceller l’application effective

Date:

C’est une convention qui vient poser les jalons d’une mise en œuvre sans écueil de l’Assurance maladie universelle (AMU). La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l’Institut national d’assurance maladie (INAM) ont signé des conventions de partenariat avec les prestataires de soins et de services de santé de Lomé, ce vendredi 29 mars à Lomé. 

Pour les deux principaux organismes de gestion du mécanisme, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l’Institut national d’assurance maladie, cet accord vient huiler l’opérationnalisation de l’AMU. « La convention que nous avons signée aujourd’hui nous permettra de passer à l’action. Nous avons déjà entamé le processus depuis le 1er janvier de cette année, et à partir du 1er avril, nous entrerons dans la phase d’application. La convention nous permettra, grâce à la méthode du tiers payant, de rembourser les soins et les médicaments auxquels les patients devront faire face à l’avenir », a indiqué le directeur général de la CNSS, Ingrid Awadé. 

Cet accord a été signé lors d’une cérémonie à laquelle a participé le ministre de la Santé, le Professeur Moustafa Mijiyawa et son collègue de l’Accès universel aux soins, Jean-Marie Tessi. Autres acteurs tels que médecins, pharmaciens, chirurgiens, sages-femmes, infirmiers, ainsi que tous les autres ordres et associations, ont également pris part à cette cérémonie.

Pour le ministre de l’Accès universel aux soins, la coopération de tous les acteurs est gage de la réussite de l’extension de l’AMU au secteur privé. « Nous invitons au pragmatisme, à la souplesse, à la pédagogie et à la communication à la fois entre les organismes de gestion et les prestataires, mais aussi à l’égard de nos concitoyens, assurés et bénéficiaires. Parce qu’au démarrage, il pourra y avoir des difficultés, nous devons les gérer avec souplesse, pragmatisme et engagement pour pouvoir les surmonter, et très bientôt, nous pourrons étendre la couverture à d’autres citoyens. Je voudrais particulièrement avoir la coopération du corps médical sur le concept de pyramide sanitaire qui est inscrit dans les textes », a-t-il indiqué.

L’Assurance maladie universelle garantit à chaque individu, indépendamment du type de travailleur, un accès à lui et à sa famille à des soins de santé de qualité. Prônée par le gouvernement sous l’impulsion du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, l’AMU a pour souci la bonne santé des différentes sociales au Togo. Elle est gérée par deux entités, notamment la CNSS et l’INAM. L’INAM se charge des agents publics et assimilés, des titulaires de pensions civiles et militaires, ainsi que les personnes et ménages vulnérables. Quant à la CNSS, elle prend en compte les salariés et titulaires de pensions du secteur privé, les travailleurs indépendants des secteurs informel et agricole, ainsi que les ministres des cultes. 

Dans le sens de la digitalisation de ses services, la CNSS a tout récemment introduit la feuille de soins électronique. Elle  est conçue pour remplacer les documents physiques, tout en simplifiant considérablement les démarches administratives pour les patients et les professionnels de santé.

Lire aussi : Assurance maladie universelle / CNSS : Ingrid Awadé fait des précisions en vue de sa bonne opérationnalisation

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société