24.1 C
Lomé
17 août 2022
Le Nouveau Reporter

Bénin : mis à part les 04 personnes en quarantaine, aucun cas n’est à signaler

Après l’identification d’une patiente de Coronavirus (Covid-19) qui a traversé le Bénin pour le Togo, les autorités béninoises ont mis en marche le dispositif de prévention. Certaines personnes qui ont été en contact avec la patiente, une dame de 42 ans, au Bénin, sont déjà mises en quarantaine.

« La mise en quarantaine a déjà commencé. Au fur et à mesure qu’on identifie les contacts, la mise en quarantaine s’effectue aussitôt », a déclaré le ministre de la santé du Bénin, Benjamin Hounkpatin. Ce dernier s’est prononcé ce vendredi 06 mars 2020 sur le cas de Coronavirus (Covid-19) découvert au Togo. Compte tenu des informations rapportées sur la patiente, le Bénin a mis en alerte son dispositif.

Selon le Ministre, la mise en quarantaine a déjà commencé avec les personnes qui ont été en contact avec la patiente, et qui sont déjà identifiées. À l’en croire, les personnes contacts sont essentiellement situés dans la zone de Calavi.

Découvrir aussi : Coronavirus : les jours de la patiente ne sont pas en danger

Même si le Bénin n’a pas jusque-là, enregistré un cas confirmé de Coronavirus Covid-19; il convient de signaler que dans la nuit du samedi 07 mars 2020, une information selon laquelle, le Bénin aurait enregistré un premier cas de Coronavirus Covid-19 a fait le tour des réseaux sociaux. Cette information a créé la panique dans le rang des populations ; mais elle était simplement une fausse alerte.

Jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, le Bénin n’a enregistré aucun cas de Coronavirus. La fausse alerte donnée dans la nuit du samedi se base en effet sur l’arrivée à l’aéroport de Cotonou d’une chinoise, à bord du vol WB 231. Selon les informations recueillies sur la passagère, on retient qu’elle vit au Burkina Faso et qu’il y au moins six (06) mois qu’elle ne s’est pas rendue en Chine.

Découvrir aussi : Coronavirus : la France franchit la barre de 1000 cas

Elle avait quitté la RDC pour Cotonou. Selon des sources proches de la Direction Nationale de Santé Publique (DNSP), les examens cliniques ont montré qu’elle avait une « simple toux ». Conformément aux mesures recommandées par les autorités sanitaires, dans de pareilles circonstances, les services compétents ont automatiquement procédé à la désinfection des lieux.