24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : le Togo pourrait tomber dans une récession

Avec les dernières prévisions économiques de Banque africaine de développement (BAD), le Togo devrait atteindre une croissance de 5,3% cette année. Une croissance qui devrait être portée par le secteur de l’agriculture considéré comme le moteur. Malheureusement la pandémie du coronavirus pourrait porter un coup dur à l’économie si des mesures nécessaires ne sont pas prises.

L’épidémie de Covid-19 touche l’ensemble de la planète et devient une crise planétaire sans précédent avec au total près de 210.000 personnes contaminées dont près de 100.000 morts. Des mesures de confinement prises un peu partout menacent de plonger le monde dans une récession. Le Togo, qui devrait voir sa croissance atteindre les 5,3% cette année pourrait également tomber dans cette récession en raison des différents cas de contamination qui sont signalés dans le pays.

Lire aussi : Les Conséquences économiques du Covid-19 en Afrique au cœur de l’émission « PIB » sur Financial Afrik TV

Selon le gouvernement, le nombre de contamination dû au nouveau Covid-19 est de 20 nécessitant la prise des mesures drastiques pour contrer la propagation de la pandémie. Cette mesure qui consiste d’une part à confiner la population pour limiter la propagation de la maladie pourrait porter un coup dur à l’économie déjà que le niveau de la pauvreté est assez élevé dans le pays.

En effet en matière de pauvreté, le Togo a encore du chemin à faire. Selon la représentante résidente de la Banque mondiale. Malgré les réformes et les différents projets élaborés par le gouvernement, le pays est toujours en dessous du seuil de la pauvreté, ce qui nécessite donc une attention particulière en vue de son éradication.

Voir aussi : WhatsApp en guerre contre le coronavirus

Cette attention particulière que le Togo devrait porter en faveur de sa population, nécessite également le soutien des organisations internationales qui sont des partenaires pour le pays à l’instar du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale, de l’Union européenne et bien d’autres. Malheureusement, la crise sanitaire occasionnée par le nouveau Covid-19 met à mal ces différentes institutions en ce qui concerne les aides qu’elles apportent au pays. Une situation pas très avantageuse pour le Togo qui pourrait donc voir sa croissance diminuer en raison de la propagation de cette pandémie.