25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Drôlement « légaliste », Agbéyomé ne se reconnaît pas dans les résultats

Le candidat du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) a du mal a digéré sa défaite, celle-ci lui est restée en travers de la gorge. Après les désaccords et tous les soubresauts qui ont suivi la proclamation des résultats provisoires par la Ceni, il ne restait plus que la Cour constitutionnelle, seule institution, légalement habilitée, à confirmer ou infirmer les chiffres préalablement communiqués. Mardi 03 mars 2020, sous le regard attentif et curieux des Togolais, elle a de nouveau légitimé la victoire de Faure Gnassingbé. Un résultat dans lequel ne se retrouve pas toujours Agbéyomé Kodjo qui l’a fait savoir sans détour.

L’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, l’un des candidats malheureux à la présidentielle de 2020, ne compte pas se fier aux résultats donnés par la Cour. Il entend épuiser toutes ses cartes devant une situation qu’il juge injuste : « La Ceni a proclamé des résultats dans lesquels nous ne nous retrouvons pas. Ce que vient de faire la Cour Constitutionnelle n’est qu’un prolongement de ce que la Ceni a eu à faire, même s’il y a des ajustements. Mais Dieu et la grande majorité du peuple togolais sont avec moi. Nous verrons ce qu’il y a lieu de faire dans les jours à venir » a confié l’homme politique invité sur une radio de la place.

Le patron du MPDD, candidat de la dynamique Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, est sûr que « la réalité est différente de ce que la loi dit ». Mais, il est « légaliste ». Ce qui « n’enlève pas l’injustice caractérisée que nous observons à partir des chiffres de la Ceni » s’est-il plaint.

Lire aussi : Résultats définitifs de la présidentielle : la Ceni ne s’était pas trompée, ou presque pas !