Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

La BRVM franchit le cap des 13 milliards de dollars de capitalisation (SYNTHESE)

Date:

   La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), basée à Abidjan, a terminé l’année écoulée avec une “belle performance” en franchissant le cap des 8.000 milliards de francs CFA (13,3 milliards de dollars) de capitalisation.

   L’information a été donnée par le directeur général de l’institution, Edoh Kossi Amenounve, lors de la présentation mardi devant la presse du bilan des activités de l’année 2023 et des perspectives.

   “La BRVM a franchi le cap des 8.000 milliards de FCFA de capitalisation de son marché des actions le 12 septembre 2023 et s’est hissée à la 5e place des bourses africaines le 20 septembre 2023”, a déclaré M. Amenounve.

   Il a estimé que, dans le contexte actuel, son institution avait fait preuve de résilience. “Aujourd’hui, après 25 ans d’activités, nous sommes dans le Top 5 des bourses du continent africain”, s’est-il félicité.

   La BRVM affiche une “bonne performance avec ses principaux indices orientés à la hausse”, a commenté son directeur général, relevant au 31 décembre une progression de 7,85% pour l’indice BRVM 30 (les 30 sociétés les plus actives), une progression de 1,47% pour l’indice BRVM Prestige (les 10 plus actives) et une progression de 5,38% pour l’indice BRVM Composite (indice général).

   La BRVM, c’est également une capitalisation boursière du marché des actions portée à 7.966,95 milliards de FCFA (+5,38%) avec 46 sociétés cotées, une capitalisation du marché obligataire portée à 10.302,27 milliards de FCFA (+15,41%) avec l’admission de 27 lignes obligataires pour un montant de 2.680,19 milliards de FCFA.

   Face à cette “évolution satisfaisante”, M. Amenounve a annoncé pour 2024 la poursuite des efforts pour l’accroissement du nombre de sociétés cotées, notamment l’admission des PME, une meilleure intervention des investisseurs institutionnels, le développement de la culture boursière des populations, l’essor de la finance durable et de la finance islamique, l’ouverture de nouveaux marchés, l’accélération de l’intégration des bourses africaines et une plus forte implémentation de la technologie dans ses activités pour plus de célérité et de sécurité des transactions.

   Créée en 1996, la BRVM est la Bourse commune aux huit pays membres de l’UEMOA que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Fin

Xinhua

Lire aussi :La BRVM se hisse dans le Top 5 des bourses africaines en 2023, avec une progression de 5,38% de son indice composite

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société