26 C
Lomé
30 novembre 2020
Le Nouveau Reporter

La CNDH aide la Fosap à garantir les libertés individuelles et collectives des Togolais

Garantir de meilleures libertés individuelles et collectives aux populations togolaises en cette période de coronavirus où l’État d’urgence sanitaire est prorogé de 6 mois, tel a été l’objectif de l’atelier de renforcement des capacités de la Commission nationale des Droits de l’Homme (CNDH), ce jeudi 17 septembre 2020, à l’endroit des Forces spéciales mixte anti pandémie (Fosap), garants du respect des mesures restrictives qui s’imposent.

Cet atelier de renforcement des capacités des agents de la Fosap, a concerné les agents de la région Maritime et des Plateaux. Selon Nakpa Polo, présidente de la CNDH, « l’objectif de la formation est de mieux outiller les agents sur les contours des mesures de restrictions prises dans le cadre de l’Etat d’urgence, afin d’éviter que ces périodes ne soient perçues comme une occasion de remise en cause totale des droits et libertés des citoyens ».

« Nous invitons les populations à respecter les mesures barrières prises par le gouvernement, à faire confiance au gouvernement qui ne cherche que leur bien-être et à faire preuve de civisme afin que nous pussions tous efficacement lutter contre la pandémie de Coronavirus », a déclaré Col Kodjo Amana, commandant en chef de la Fosap.

Cet atelier de renforcement des capacités des Forces spéciales mixte anti pandémie (Fosap) a débuté le 11 septembre dernier à Kara à l’endroit des des agents en service au nord du pays.

Lire aussi : Maisons de justice au Togo : de nouvelles recrues formées pour servir les communautés