32 C
Lomé
26 novembre 2020
Le Nouveau Reporter

L’ANC regrette les manœuvres de déstabilisation ourdies contre elle

Plusieurs décisions ont été prises ce samedi 10 octobre lors du Alliance nationale pour le changement (ANC) à Lomé. Le parti politique Jean-Pierre Fabre ne compte plus participer à aucune coalition au Togo. Aucune élection future ne sera boycottée par l’ANC, rapporte « globalactu ».

Le confrère rappelle aussi que le parti de Jean-Pierre Fabre, a au cours de ce conseil donné une idée sur la réélection de Faure Gnassingbé, le cas Agbéyomé Kodjo, le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK). Jean-Pierre Fabre compte sortir les Togolais de la confusion créée par les ‘fossoyeurs de l’alternance’.
Pour le parti politique, le scrutin présidentiel du 22 février 2020 est une parodie d’élection avec des résultats ‘préfabriqués’.

Le parti de Jean-Pierre Fabre, raconte le journal, se dit objet de manœuvres de déstabilisation. « Nous sommes régulièrement l’objet de manœuvres de déstabilisation ourdies par de prétendus amis qui se proclament défenseurs de la même cause que l’ANC. De prétendus amis qui se sont révélés tout dernièrement une véritable entrave à notre marche résolue vers l’alternance et le changement auxquels aspirent les Togolaises et les Togolais », a décrit le patron de l’ANC dans son discours d’ouverture du conseil.
Le parti orange ne va pas de main morte dans l’affaire de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) et son candidat unique en la personne de Agbéyomé Kodjo. Le seul objectif selon M. Fabre, était d’éliminer sa personne par tous les moyens. Le journal rapporte également que selon le parti de Jean-Pierre Fabre « Ce régime n’a de cesse de manipuler la justice et les institutions de la République, de fouler au pied, les libertés fondamentales et les droits des citoyens, en refusant obstinément de réaliser les réformes politiques nécessaires à des élections équitables et transparentes ».

Selon le même journal, l’ANC va redémarrer des tournées nationales et meetings d’information, d’explication et de sensibilisation des populations.
« Il s’agit en effet de travailler, de beaucoup travailler et, en l’occurrence, de constamment remettre l’ouvrage sur le métier, pour éveiller davantage les consciences, mobiliser les populations, les garder constamment mobilisées afin d’accroître leur adhésion à l’option préconisée par l’ANC, celle des pères de l’indépendance et fondateurs de notre nation », a lancé Jean-Pierre Fabre.

Lire aussi: ANC