30.4 C
Lomé
29 avril 2022
Le Nouveau Reporter

L’entièreté du talent artistique du jeune Amegne Blibo

Dans la chronologie de l’histoire de l’art du Togo, il y a eu d’abord la génération des pionniers, c’est à dire celle des aînés des anciens, vient la génération des anciens ou des doyens. Ensuite a émergé une génération médiane assez protéiforme. Enfin on pourra noter une quatrième génération des artistes plasticiens qui s’impose véritablement par le talent dans cet écosystème assez exigeant. Parmi cette dernière catégorie, figure en bonne place le jeune Amegne Blibo, un nom d’artiste en langue éwé du Sud du Togo qui signifie « l’être humain dans sa totalité ».

Entre études et aventure

A l’état civil, l’artiste plasticien Amegne Blibo s’appelle AMEDEDJISSO Kokouda (Edmond Prince). Il a commencé par dessiner dès le bas âge. Il aime ainsi le dessin depuis sa tendre enfance sans avoir la ferme conviction que son destin était lié à l’art. Comme c’est le cas chez la plupart des artistes, il n’a pas accordé une grande d’importance à cette passion, à ce talent. C’était la performance scolaire et universitaire qui importait à ses yeux comme aux yeux de ses parents.

Il a poursuivi les études jusqu’à l’université où il y a passé trois ans avant l’appel du large qui l’a amené en aventure en 2015 en Arabie Saoudite où il avait travaillé dans une usine d’embouteillage d’eau minérale. Ces années passées loin de sa terre natale vont être déterminantes dans le sens de l’orientation de sa vie. Durant les trois années passées au pays des Mahométans, la passion pour le dessin s’est à nouveau réveillée en lui et il avait réalisé qu’il avait un quelque chose en lui, un don, un talent à développer. Après avoir connu une tempête dans la tête, il fait ses bagages pour rentrer au bercail en décembre 2018, choisissant ainsi de façon définitive l’option artistique.

L’art qui prend le dessus

Sans trop perdre le temps, en janvier 2019, il rassemble toutes ses économies pour tenter cette fois ci l’aventure artistique du côté du Ghana pour le compte de sa conviction et de son ambition. L’objectif était d’aller développer son art à travers l’apprentissage et par la même occasion s’isoler en sortant du cocon et cadre habituel. Il fallait se soustraire des siens et de tout ce qui pouvait le distraire durant son pèlerinage artistique. Là, il y a fait six mois d’atelier avec un maître pour qui il a beaucoup de respect et d’admiration.

Il s’agit de Razak Brush (Razak Brush Art) qui est spécialisé dans la réalisation des œuvres réalistes avec la peinture.
A la suite, Amegne Blibo a lui-même pris fermement en mains les pinceaux, le stylo et les crayons pour aller décrocher un diplôme d’un examen passé en août 2019 à Accra Technical Training Center (ATTC), une école d’art du gouvernement ghanéen.

Sa création artistique

Aujourd’hui, mis à part le style basé sur l’hyperréalisme dans les portraits par exemple, son style favori qu’il a toujours tenté de camoufler avec des touches créatives, il développe aussi des styles et des genres tels le crayonnage, le gribouillage et le pop art.

Artiste peintre talentueux à trente ans, Amegne Blibo s’investit dans le domaine de la peinture, du crayonnage et de la stylographie avec la ferme résolution de se faire un nom et de vivre de sa passion. Sa vocation première est de devenir portraitiste et peintre des scènes et traditions africaines. Il s’inspire de l’évolution de la vie au quotidien, dans un style qui rappelle celui d’un perfectionniste, aboutissant à un folklore pictural et à une représentation des plus précises.

En 2020, Amegne Blibo rentre au pays définitivement pour ouvrir son atelier dans le quartier d’Adakpamé à Lomé et ses travaux ont été exposés en 2021 à la galerie d’art contemporain Negrillis. Le titre de l’exposition était « Le règne animal ». Cette création lui a permis de donner des formes à sa faune intérieure à travers des œuvres qui peignent le caméléon, l’éléphant, le rhinocéros, le loup, le gorille, le perroquet, le cerf, l’antilope, le cheval, le tigre, la panthère, le lion, le buffle, la girafe, le zèbre et le taureau entre autres.

Il a ainsi réalisé du pop art grâce à l’acrylique sur la toile, peinture acrylique, peinture à huile, gribouillage, stylo sur papier toile, gribouillage et peinture à huile.
La place du dessin dans son travail
Ses dessins mêlent diverses techniques graphiques et confrontent plusieurs registres visuels, sociaux et formels, allant de l’expressivité aux schémas classiques. Le dessin est au commencement de l’art. Il en constitue cette touche et cette couche discrètes qui se cachent derrière la peinture sans jamais disparaître, sans jamais tomber dans l’oubli. Il y a toujours un dessin préparatoire à la chose artistique.

On peut donc dire du dessin qu’il est un commencement sans jamais être une fin. L’artiste Amegne Blibo reste un dessinateur, avec toute la délicatesse et la poésie que le dessin dégage et qu’il faut lui reconnaitre.
L’artiste, pour créer sa mythologie contemporaine, se sert de sa palette pour inventer sa vision du monde à travers une représentation où le lyrisme de l’imaginaire se dispute par moments et par endroits avec une conscience critique de la réalité. Il fait preuve d’une finesse où l’énergie et le lyrisme de son travail font la force de sa création.

Ses œuvres ont parfois une profondeur de champ unique qui rappelle à la fois une forme réaliste d’un être humain ou d’un animal et une coupe transversale d’un être fibreux. Ses œuvres ont des éléments qui sont similaires à ceux de la faune africaine et de l’espèce humaine sur fond de tempêtes de poussière de peinture, de crayon et de stylo. Bien qu’elles soient moins abstraites, ces œuvres représentent les évènements du genre humain. Son langage pictural décrit une esthétique relative à l’humanité au niveau du règne animal, végétal et minéral.

Ses peintures sont une forme de cartographie de nos modes et expressions, de nos histoires et autres faits sociaux qui marquent le paysage dans lequel nous évoluons. En somme, l’artiste privilégie l’humain dans son œuvre, et le met au centre de toute attention.

L’artiste Amegne Blibo

Pour l’artiste Amegne Blibo, créer, c’est chercher un effet de surprise, c’est ouvrir une nouvelle fenêtre sur lui-même, c’est se demander d’où vient cette image qu’il vient de produire. Chaque œuvre de l’artiste est unique par la force qu’elle dégage, l’histoire qu’elle raconte, la poétique qu’elle souffle. La base du travail de l’artiste s’articule autour de la superposition de nuances, d’effets, de couleurs, de graphisme, de texture, de structure. Ses œuvres sont dominées par ce qu’on pourrait appeler un « réalisme poétique ».

Son approche narrative est une forme d’affirmation de ses positions artistiques et esthétiques sur les faits majeurs de nos sociétés. Les rapports de force que l’on observe à l’échelle mondiale n’échappent pas non plus à son regard.

Adama AYIKOUE, Critique d’art

Lire aussi : Aca-zeta Togo lance le marché des Arts et de Spectacles de Kémérida