24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Lutte contre le Covid-19 : des chauffeurs interpellés à Sokodé à cause du non-respect des mesures

Depuis quelques jours, le gouvernement togolais prend des mesures pour limiter la propagation du coronavirus. L’une de ces mesures est le bouclage de certaines villes dont Aného, Tsévié et Sokodé. Malheureusement cette mesure est contournée par certains usagers de la route. Ce mardi 24 mars 2020, la police a pu intercepter un convoi de véhicules de transport commun à l’entrée de la ville de Sokodé.

La police togolaise a intercepté ce mardi 24 mars 2020 un convoi de véhicules qui forçait une barrière installée à hauteur de Tchalo, localité située à l’entrée de la ville de Sokodé. Dans une déclaration, Akantao Bararime, Commissaire de Police DR/ Secteur de la région centrale a relaté les faits.

Lire aussi : Coronavirus : 1 000 transporteurs routiers sensibilisés au Togo

« Autour de 23 heures, ils ont forcé le barrage et foncé sur les agents de la police et de la gendarmerie. Dès que le compte rendu nous est parvenu, nous avons mis un dispositif sécuritaire au cœur de la ville et nous avons pu les intercepter. Ils sont une vingtaine de véhicules. La plupart de ces véhicules viennent de Lomé qui est également une ville bouclée ainsi que Tsévié en raison de la propagation du virus. Mais ils se sont entêtés pour contourner le confinement.  Les chauffeurs en particulier vont être soumis à la rigueur de la loi. Parmi les passagers, certains ont trouvé des moyens de partir en regagnant la ville, hors c’est encore très dangereux. Normalement, il était question de protéger les populations contre le Covid-19, c’est pour ça que le gouvernement a décidé de boucler certaines villes, dont Sokodé où on a enregistré un cas positif », peut-on lire sur Afreepress.

Selon Frank Combate, Commissaire principal de la Police, « les chauffeurs de ces véhicules arrivent à contourner les dispositifs sécuritaires avec la complicité de certains agents de la Police ».

Certains individus ont également tenté de contourner les dispositifs sécuritaires au niveau de la ville de Tsévié.