28 C
Lomé
8 mars 2021
Le Nouveau Reporter

Tourisme : création de la forêt communautaire “Akoba Centre” de Kokou-Temberma, validée

Réunis le 19 février dernier à Kokou-Temberma dans le canton d’Akpontè (située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Kantè), les autorités administratives, les leaders communautaires et les propriétaires terriens ont procédé à la validation du projet de création de la forêt communautaire “Akoba Centre” du village de Kokou-Temberma.

En effet, la forêt communautaire ‘’Akoba Centre’’, située dans la commune Kéran 1, couvre une superficie de 18,43 hectares et est limitée au nord par le quartier Akoba centre, au sud par les terres de la collectivité Awora, à l’est par les terres de la collectivité Timirakou et à l’ouest par les terres de la collectivité Tayama. Elle est gérée par un comité de 9 membres dont 2 femmes dirigé par Sadjou Missiham.

L’activité, d’après l’Agence togolaise de presse (Atop), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet ‘’Promotion des pratiques agricoles adaptées et réductrices de la pauvreté dans les régions des Plateaux et de la Kara’’.

Selon le directeur exécutif de l’ONG ‘’ODIAE’’, Egbenou Koffi Georges, sa structure s’est mise disponible à accompagner la population villageoise de Kokou-Temberma dans ce processus de création et de la gestion participative de sa forêt communautaire au Togo.

Le maire de la commune Kéran 1, Kpémou Kounama a salué cette initiative de l’ONG ODIAE et a témoigné toute sa gratitude aux plus hautes autorités du pays pour l’accompagnement permanent des populations rurales.

Cette cérémonie a été couplée d’une remise de matériels de transformation des produits agricoles et forestiers non ligneux et d’équipements au comité villageois de développement. D’une valeur de 3.050.000 FCFA, ce don est composé d’une batteuse de riz et d’une décortiqueuse de noix de karité ainsi que des équipements pour la production et la récolte du miel.

La signature du procès-verbal de cette réunion de concertation sanctionné la fin de cette rencontre. L’activité a été organisée par l’ONG ‘’ODIAE’’ et financée par le partenaire ‘’Pain pour le Monde – Service protestant de développement’’, basé en Allemagne”.

Lire aussi : A Aného : la restauration, l’alliée idéale du tourisme grâce à « Miadjoé »