Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Transition malienne : le Togo, attentiste et très attentif

Date:

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey a effectué une visite de travail à Bamako au Mali, le 06 septembre 2021. Reçu en audience par le président de la transition malienne, Assimi Goïta, les autorités ont discuté de la transition au Mali et de la sécurité sous-régionale.

Au cours de leur entretien, le ministre Dussey a exprimé au président de la transition, au nom du président Faure Gnassingbé, toutes les félicitations du Togo pour les efforts qu’il ne cesse de déployer pour contribuer à l’apaisement du climat politique et à la réconciliation nationale au Mali. Le ministre Dussey l’a également encouragé à intensifier la mise en oeuvre des réformes préconisées par la CEDEAO en vue d’une transition pacifique et inclusive devant déboucher sur des élections libres, démocratiques et transparentes.

Assimi Goïta a renouvelé, au nom du peuple malien, sa gratitude au président togolais pour l’implication du Togo dans la recherche de solutions consensuelles aux crises qui secouent l’Afrique en général et menacent en particulier la stabilité au Mali et dans le Sahel.

Le président de la transition malienne a salué le professionnalisme des éléments des Forces de défense et de sécurité togolaises qui, dans un esprit de solidarité, combattent aux côtés des Forces armées maliennes au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et dans les autres opérations de maintien de la paix en Afrique.

Le ministre togolais des Affaires étrangères s’est également entretenu avec son homologue malien, Abdoulaye DIOP sur les questions d’intérêt commun d’ordre bilatéral et régional. Abordant les questions d’ordre bilatéral, les deux ministres se sont félicités de l’excellence des relations de coopération qui unissent leurs pays et réaffirmé leur volonté d’œuvrer de concert dans la recherche de solutions durables à la crise sécuritaire et sociopolitique au Mali.

Au plan régional, les deux ministres ont exprimé leurs vives inquiétudes face à la recrudescence du terrorisme dans la bande sahélienne en proie à l’activisme de groupes armés, réitéré leur ferme condamnation de ce fléau sous toutes ses formes et appelé à la mutualisation des efforts dans le cadre d’une coopération internationale plus accrue en vue de son éradication.

Lire aussi : Guinée : les bons vœux des gouvernements togolais et malien pour une sortie de crise

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img