Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Une plateforme connecte les entreprises ivoiriennes aux freelances

Date:

La plateforme a pour mission de promouvoir la culture du travail en freelance « basée sur l’échange de compétences et la création de partenariats fructueux ».

En Côte d’ivoire, la plateforme « Freeci », lancée en juin dernier, se veut être un pont entre les personnes travaillant en freelance et les entreprises. Créée par Ephraïm Ekra Melchisedek et Laurent Poupoin Aka, la solution permet aux particuliers et aux professionnels d’accéder à un vaste pool de freelances, offrant ainsi aux premiers un choix en termes de compétences, de tarifs et de disponibilité.

« Nous croyons fermement que la diversité des talents disponibles sur notre plateforme peut répondre de manière innovante et efficace aux besoins variés des entreprises et des particuliers. Notre objectif est d’instaurer une culture du freelancing basée sur l’échange de compétences et la création de partenariats fructueux », indique Ephraïm dans un entretien accordé à la dpa.

Selon le cofondateur de Freeci, la plateforme garantit aux indépendants une certaine flexibilité dans la mesure où ils peuvent choisir les projets qui les intéressent, organiser leurs horaires de travail et fixer leurs propres tarifs. En faisant appel à des personnes travaillant en freelance, les entreprises peuvent, quant à elles, réduire leurs coûts, en particulier en ce qui concerne les avantages sociaux, les dépenses bureautiques et autres coûts liés à l’emploi traditionnel.

« L’essence de Freeci découle d’une volonté profonde de simplifier la vie des particuliers et d’apporter une assistance précieuse aux entreprises. Nous souhaitons permettre à chacun de trouver aisément un professionnel capable de répondre pleinement à ses besoins spécifiques », souligne l’entrepreneur de 22 ans.

À en croire Ephraïm, la solution compte, aujourd’hui, 400 travailleurs indépendants. D’après lui, les efforts sont déployés actuellement afin d’étendre la communauté de travailleurs en vue de couvrir tous les secteurs. « Freeci aspire à devenir le premier réflexe pour ceux qui recherchent des compétences professionnelles spécialisées, tout en offrant aux freelances une plateforme diversifiée où leurs talents peuvent s’épanouir », s’enthousiasme-t-il.

dpa

Lire aussi : Société / à l’école des jobs: la double vie d’Alexis Kouma, le jeune collégien qui mêle école et activités génératrices de revenus

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société